Paris: dopé par la décision de la Fed, repli des indices US.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se maintient au-dessus des 4700Pts en milieu d'après-midi, dopée comme l'ensemble des marchés européens par la décision de la Fed de relever ses taux. L'indice CAC 40 s'adjuge 1,8% à 4708 points. Les indices US débutent la séance à l'équilibre après la diffusion d'une nouvelle statistique.

L'activité industrielle de la région de Philadelphie a été diffusée en début d'après-midi. Il s'est affaiblie en décembre selon la Réserve fédérale de Philadelphie. L'indice 'Philly Fed' est ressorti en territoire négatif, à -5,9 ce mois-ci contre +1,9 en novembre, alors que les économistes tablaient en moyenne sur un chiffre de l'ordre d'un point. Un chiffre en-dessous de zéro témoigne d'une contraction de l'activité.

La Réserve fédérale américaine a donc annoncé hier à l'issue de sa réunion stratégique de fin d'année qu'elle allait remonter son taux d'intervention de 25 points de base.

'Au-delà de l'absence de surprise (cette décision était largement intégrée), les investisseurs interprètent cette hausse des taux comme un signal positif sur la solidité du socle de croissance aux Etats-Unis', estiment les équipes de Barclays Bourse.

'Point important, Janet Yellen a précisé que les prochaines hausses de taux seront graduelles et que la politique monétaire restera accommodante', ajoute le gestionnaire parisien.

Le dollar remonte sur la nouvelle, aux abords de 1,0850 face à l'euro, tandis que le l'or et le pétrole sont pénalisés par la décision de la Fed, qui favorisent surtout les actions.

Ce sont les valeurs bancaires qui profitent en premier lieu de cet environnement de taux plus favorable aux Etats-Unis, à l'image de Natixis (+4%), Société Générale (+3%) et BNP Paribas (+2%).

Innate Pharma grimpe de presque 5% après l'ouverture d'un essai clinique de phase Ib/II testant monalizumab en combinaison avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou en rechute ou métastatiques.

Credit Suisse croit de moins en moins en Vallourec : confirmant son conseil vendeur de “sous-performance”, le bureau d'études a ce matin divisé par deux son objectif de cours sur le titre de 10 à 5 euros.

Toujours à l'achat, Bryan Garnier a relevé sa cible sur Elior de 20 à 23,5 euros, après des comptes annuels 2014/2015 supérieurs aux attentes.

Le titre Orange gagne 3% alors que l'Autorité de la concurrence a sanctionné le groupe pour des pratiques anticoncurrentielles auprès des entreprises depuis les années 2000. L'amende est de 350 millions d'euros.

Eurazeo a annoncé la réalisation de l'acquisition de 90,7% des fonds propres et quasi-fonds propres du groupe Fintrax sur la base d'une valeur d'entreprise de 550 millions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant