Paris donne le coup d'envoi des collections masculines pour l'hiver prochain

le
0
Collection Carven Automne-Hiver 2013-2014 Menswear AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK
Collection Carven Automne-Hiver 2013-2014 Menswear AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK

(AFP) - Après Londres et Milan, Paris a donné mercredi le coup d'envoi des collections masculines pour l'automne-hiver 2013/2014 avec des propositions multiples signées de jeunes créateurs.

Guillaume Henry pour Carven a eu une sorte de flash-back. Le décor est un bureau façon années 50, avec du mobilier en métal gris, du temps où un fichier tournant avec des cartes servait de carnet d'adresses plutôt qu'un smartphone, du temps où il n'y avait pas d'ordinateur et encore moins de tablettes.

Sur fond musical signé Boris Vian, l'homme Carven ressemble à un Tintin ou un Rouletabille: pantalons-bermudas droits de préférence, ou alors pantalon cigarette. Le haut alterne vestes droites et blousons amples ou duffle-coats. Le créateur joue avec des manches et revers de couleurs différentes pour donner du rythme aux gris de manière soft avec un bleu nuit, ou plus hardie avec du rouge. Les chaussures vernies grimpent sur la cheville façon baskets.

Dans le mélange des genres, le jeune Julien David pousse beaucoup plus loin l'association streetwear et luxe. Les pantalons sont systématiquement retournés en bas pour donner de la décontraction à un costume en belle flanelle.

Des manteaux noirs assez amples de belle allure contrastent avec des bombers oversized sur des pantalons taille basse résolument street. L'alpaga d'aspect "vieilli" et le velours côtelé donnent un côté décontracté. Les shorts plus que larges alourdissent en revanche la silhouette.

Chez Alibellus+, le jeune Tiki Kwan, d'origine hongkongaise, a essayé de recréer le look des noctambules fréquentant les Bains Douches, la Piscine ou encore le Palace, époque 1980-1990. Résultat? Des mannequins aux cheveux coiffés en pétard pour de drôles d'oiseaux de nuit tout de noir vêtus ou presque (le pourpre est autorisé). Pour le reste, difficile de passer inaperçu avec ces pantalons à taille très haute ceinturée en skaï, des chemises ou tee-shirt à manches longues en dentelle ajourée ou encore un perfecto en fausse fourrure.

La journée devait se poursuivre jusqu'en soirée avec notamment les défilés Valentino, Mugler ou encore Raf Simons, qui présente là sous son propre label en attendant la haute couture chez Dior lundi prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant