Paris : des rockers en vitrine des grands magasins

le
0
À l'approche de Noël, les enseignes veulent surprendre leur clientèle internationale.

Les vitrines des grands magasins délaissent peu à peu les plus petits pour s'adresser aux grands enfants. Éjectant Barbie, Playmobil et poupées Corolle au profit de thématiques en accord avec les positionnements mode et luxe des enseignes. En cette période stratégique de l'année, ce sont avant tout les consommateurs, désormais internationaux, et notamment asiatiques, friands de luxe et non de jouets, que les grands magasins doivent surprendre et séduire. 25% de leur chiffre d'affaires annuel se réalisent les six semaines avant Noël.

«Plus de 10 millions de personnes vont passer devant nos vitrines, soit deux fois la population de l'Écosse», rappelle-t-on au Printemps. Les sujets sont ficelés un an à l'avance. Avec un pari risqué: plaire aux touristes sans déplaire aux enfants. Le nez collé aux vitrines des Galeries Lafayette, ces derniers apprécient les aventures de 115 poupées de chiffon animées et désignées par le créateur Andrew Yang, chanteuses de rock en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant