Paris: des hésitations avant l'emploi mensuel américain.

le
0

(CercleFinance.com) - En hausse, en repli puis de nouveau en hausse... le marché parisien est comme le bouchon à la surface des flots et il est bien difficile d'identifier la provenance des ondes qui l'agitent.

Vers 16h45, le CAC40 efface grosso modo la moitié des 0,3% perdus la veille et cote 4.497 points.

Ainsi la consolidation l'emporte-t-elle, avec des 'prises de bénéfices' à l'approche de la résistance des 4.500 points, ce qui n'est pas pleinement convaincant après le démenti d'un projet de 'tapering' par des membres de la BCE (le marché souhaite peut-être l'entendre de la bouche de Mario Draghi lui-même, la 'rumeur' étant perçue comme un 'ballon d'essai').

'Tout le monde s'attend à ce que le rapport sur l'emploi américain qui sera publié demain confirme la perspective d'un prochain relèvement de taux de la Fed', expliquait ce matin un trader. 'Si l'enquête ADP s'est révélée moins bonne que prévu hier, le marché reste convaincu que les chiffres de demain renforceront les tenants d'un resserrement monétaire', ajoute le professionnel.

La séance s'annonce calme sur le plan macroéconomique, puisque seules les inscriptions hebdomadaires au chômage étaient au programme cet après-midi aux Etats-Unis. Elles sont ressorties en baisse de 5.000 à 249.000 et flirtent avec un plancher de 9 ans.

Le consensus concernant le 'NFP' publié demain tourne quant à lui autour de 175.000 créations et tout chiffre supérieur ferait grimper les taux américain et le dollar, lequel remonte actuellement à 1,1182.

A Paris, les valeurs bancaires profitent toujours de la perspective d'une fin prochaine de la politique de taux zéro de la Fed et de la BCE à l'image de Société Générale (+3%) et de BNP Paribas (+2,5%). AXA signe toutefois la meilleure performance de l'indice phare, le titre engrangeant 3,1%.

Du côté des baisses, Air Liquide perd du terrain (-1,9%) à la suite d'une dégradation d'UBS et Legrand (-0,7%) s'inscrit également dans le rouge alors que Liberum a abaissé son conseil.

Nokia (-3,3%) souffre également et se retrouve même lanterne rouge du CAC40.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant