Paris demande à Bruxelles 4 suspects des attentats de novembre

le
0
    PARIS, 19 mai (Reuters) - La justice française a demandé à 
son homologue belge la remise de quatre personnes inculpées à 
Bruxelles dans l'enquête sur les attentats de novembre à Paris 
et Saint-Denis, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. 
    Trois d'entre elles - Mohamed Amri, Hamza Attou et Ali 
Oulkadi - sont suspectées d'avoir aidé Salah Abdeslam à prendre 
la fuite, précise la RTBF, qui a révélé l'information. 
    La quatrième personne réclamée par Paris est Mohamed 
Bakkali, ajoute-t-elle.  
    Salah Abdeslam, seul membre du commando du 13 novembre 
encore en vie, aujourd'hui incarcéré à la prison de 
Fleury-Mérogis (Essonne), près de Paris, doit être entendu 
vendredi par l'un des six juges français chargés de l'enquête. 
    Considéré au minimum comme le logisticien des attaques 
revendiquées par l'Etat islamique, il a refusé de s'expliquer 
juste après son transfèrement de la Belgique à la France, mais a 
promis de le faire ultérieurement.  
    Trois personnes ont été mises en examen en France dans cette 
enquête : Salah Abdeslam, le "logeur" de Saint-Denis, soupçonné 
d'avoir fourni aux djihadistes leur "appartement conspiratif", 
et l'intermédiaire entre ce dernier et la cousine d'Abdelhamid 
Abaaoud, commanditaire présumé des attaques. 
 
 (Chine Labbé, édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant