Paris débride la concurrence pour juguler la vie chère outre-mer

le
1

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français veut débrider la concurrence outre-mer afin de lutter contre la vie chère en comparaison avec la métropole, une question au coeur de troubles sociaux survenus ces dernières années en Guadeloupe et à Mayotte notamment.

Un projet de loi présenté mercredi par le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, vise officiellement à "combattre les pratiques de prix abusifs de monopole qui n'auraient pas pu être traitées par la voie de la négociation ou par des incitations".

"Il y a un changement de prisme", a jugé à sa sortie du conseil des ministres Victorin Lurel, pour qui cette nouvelle "boîte à outils" permettra de répondre à un problème récurrent.

Concrètement, le dispositif permet d'imposer à la grande distribution des changements structurels dans la filière qui auraient été impossibles en vertu du droit de la concurrence actuel.

L'Autorité de la concurrence pourra ainsi imposer la résiliation d'accords limitant la libre concurrence ou forcer la cession de surfaces.

Le dispositif comprend une nouvelle infraction du droit de la concurrence pour réprimer les accords exclusifs d'importation et un abaissement du seuil du contrôle administratif des rachats de grandes surfaces, limitant ainsi la création d'acteurs dominants outre-mer.

Les collectivités territoriales pourront directement saisir l'Autorité de la concurrence si elles observent des pratiques anticoncurrentielles.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8303372 le mercredi 5 sept 2012 à 16:40

    Je suis allée en martinique c'est hallucinant les prix pour le prix d'un caddy en métropole vous avez un minable petit panier c'est une honte pour les gens qui habitent sur place il est normal qu'ils se révoltent et le droit de mer devrait être supprimé!