Paris-Dauphine augmente ses droits d'inscription, l'Unef conteste

le
2
L'université Paris-Dauphine a décidé d'augmenter à la rentrée prochaine ses droits de formation (photo d'illustration).
L'université Paris-Dauphine a décidé d'augmenter à la rentrée prochaine ses droits de formation (photo d'illustration).

"Nous déplorons et condamnons cette décision", prévient d'emblée William Martinet, président de l'Unef, un syndicat étudiant proche du Parti socialiste. Motif de la grogne ? L'augmentation des frais d'inscription de l'université Paris-Dauphine à compter de la prochaine année universitaire. Bénéficiant du statut de "grand établissement", l'université est libre de fixer les droits de certaines de ses formations, notamment de ses masters, et de sélectionner ses étudiants. Dans les faits, dès septembre 2014, l'inscription en première année de licence passe de 500 à 520 euros. À titre de comparaison, une année de licence à la Sorbonne, par exemple, est actuellement facturée 183 euros (hors sécurité sociale), un tarif fixé par le gouvernement. Du côté des masters, l'augmentation varie en fonction du revenu annuel des parents. En-dessous de 35 000 euros, l'étudiant reste soumis au montant des droits nationaux (254 euros). Pour les six tranches comprises entre 35 000 et 100 000 euros, la majoration est calquée sur celle des licences (+ 2 %). Deux nouvelles tranches sont créées pour les familles les plus riches. Entre 100 000 et 120 000 euros, les frais de scolarité augmentent de 4 200 à 4 860 euros (+ 15 %). Enfin, pour les revenus supérieurs à 120 000 euros, ils grimpent à 5 940 euros (+ 41 %). Paris-Dauphine chercherait-elle à faire payer plus les riches ? Pas pour l'Unef qui conteste cette vision simpliste des choses. "Les familles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le lundi 10 mar 2014 à 12:19

    Imaginer qu'on puisse avoir un enseignement de qualité sans y metre le prix est d'une hypocrisie totale. Je serai curieux de connaître le cursus scolaire des enfants de ce syndicaliste.

  • dhote le dimanche 9 mar 2014 à 17:04

    Quels sont les droits dans les autres établissements à l'étranger?