Paris dans le rouge malgré l'accord américain

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - Pas de débordements sur les marchés ce jeudi matin, malgré la signature dans la nuit d'un accord sur le budget et le plafond de la dette aux Etats-Unis... 

Les investisseurs attendaient un dénouement positif de dernière minute, si bien que les indices n'avaient pas trop été secoués par le bras de fer engagé outre-Atlantique. Le CAC40 reperd même 0,15% ce matin à 4.238 pts.

ECO ET DEVISES

Il aura donc fallu deux semaines pour que les parlementaires américains mettent fin à l'impasse budgétaire qui tenait en haleine le pays, mais aussi par ricochet le reste de l'économie mondiale. Le Sénat puis la Chambre des représentants ont validé cette nuit le texte présenté dans la journée, présenté comme un compromis, qui décale le problème dans le temps et laisse un intervalle plus large pour de nouvelles négociations. L'Etat Fédéral a obtenu des financements jusqu'au 15 janvier et le Trésor est en mesure de poursuivre ses emprunts jusqu'au 7 février. Pour éviter de renouveler le psychodrame du mois d'octobre, il faudra cependant aux parlementaires trouver un accord pérenne d'ici là. Le président américain Barack Obama a paraphé le texte au petit matin...
Wall Street avait terminé hier soir en assez nette progression dans cet espoir d'un accord de dernière minute sur le budget et le plafond de la dette américaine.
Le DJIA a gagné finalement 1,36% à 15.354 pts, tandis que le Nasdaq prenait 1,20% à 3.839 pts. Le S&P 500 rejoint ses sommets historiques grâce à un gain de 1,38% à 1.721 pts...

En Europe, place aux ventes de détail britanniques de septembre (10h30 : consensus +0,4% m/m). Aux Etats-Unis, avec la fin de l'impasse budgétaire, les publications fédérales vont reprendre. Au programme, les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30 : consensus 335.000 créations et 2,915 millions de demandes continues) et l'indice de la Fed de Philadelphie en octobre (16h00 : consensus 15). La parité euro / dollar atteint 1,3545 ce matin. Le baril de Brent se négocie 110,50$ et le WTI 102,35$ pour l'échéance de décembre. L'once d'or se traite 1.280$ (-0,15%).

VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour : +3%. Le groupe a dévoilé ce matin une publication de chiffre d'affaires trimestriel plutôt rassurante, marquée par une tendance positive qui semble se confirmer dans l'hexagone. Le management a laissé entendre que les projections du consensus pour 2013 étaient raisonnables. Le distributeur a dégagé au 3ème trimestre 2013 un chiffre d'affaires de 21,1 milliards d'euros, en croissance de 2,7% à changes constants, La croissance organique hors essence atteint 3,5%. Ces chiffres sont parfaitement en ligne avec un consensus positionné à 21,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires du moins dans leur lecture générale. Dans l'hexagone, le compartiment le plus regardé de la société, les hypermarchés ont affiché une hausse organique de 2%, et même de 3,2% hors essence, à 5,495 milliards d'euros. Hors effet calendaire et essence, la progression est évaluée à 2%. Le consensus tablait sur une croissance comparable hors carburant de 1,7%. Lors de la conférence de présentation qui se tient actuellement, le directeur financier a indiqué que le consensus de résultat opérationnel 2013, 2,19 milliards d'euros, est "raisonnable".

* Edenred : +3%. La société fait état d'un chiffre d`affaires sur neuf mois en croissance de +6,7% en données comparables à 780 millions d'euros (+1,6% en publié), illustrant une hausse de 9% du chiffre d`affaires opérationnel avec volume d`émission et une baisse de -4,7% du chiffre d`affaires financier, impacté par la diminution des taux d`intérêt dans la plupart des pays. Le volume d`émission est en hausse de 12,4% à 12,9 milliards d`euros, reflétant le fort dynamisme de l`Amérique latine (+18,8%), une bonne performance en Europe (+4,9%) et une tendance soutenue dans le Reste du monde (+10,5%). Le groupe Edenred confirme son objectif de résultat d`exploitation courant 2013 compris entre 370 et 390 millions d`euros, attendu en bas de fourchette en raison d`une dégradation plus forte qu`anticipée des taux de change dans les pays émergents.

* Plastic Omnium : monte aussi de 3% sur les comptes avec Bonduelle

* Bolloré : +2% qui lance l'introduction en bourse de 'Blue Solution' suivi de EDF, AKKA

* Faurecia : +1% avec Valeo, L'Oreal, Trigano, Renault, Dior et Vivendi

* EADS : stable. La compagnie mexicaine VivaAerobus envisage de troquer ses B737 vieillissants contre des A320. Le transporteur opterait pour 40 monocouloirs Airbus de nouvelle génération (A320neo) et 12 de génération actuelle (A320ceo), dans le cadre d'un accord qui avoisinerait les 5 milliards de dollars aux prix catalogue, même si ces tarifs théoriques sont en général très supérieurs à ceux effectivement pratiqués après négociations. Une bonne source citée par Bloomberg pense que l'accord pourrait être annoncé dès la semaine prochaine, puisque VivaAerobus a convoqué la presse le 21 octobre pour une annonce importante. La quatrième compagnie mexicaine n'a jamais été cliente de l'avionneur, lui préférant jusque-là le rival Boeing. Pour Airbus, il s'agirait d'un troisième succès sur ce marché, puisque l'industriel européen équipe Volaris et Interjet, après qu'Aeromexico, la compagnie nationale, lui eut préféré l'américain.

VALEURS EN BAISSE

* Rémy Cointreau : -1,5%. Le groupe a connu un nouveau trimestre difficile, marqué par un repli organique de sa marque phare Rémy Martin, qui s'il se réduit légèrement par rapport au premier trimestre fiscal, n'en reste pas moins conséquent. Les ventes de la période sont ressorties inférieures aux attentes. Le chiffre d'affaires du second trimestre de l'exercice 2013 / 2014, qui couvre la période de juillet à septembre, est ressorti à 294,4 millions d'euros, en contraction organique de -5,3%, dont -8,3% pour Rémy Martin, -5,3% pour les marques partenaires et +4,7% pour les liqueurs et spiritueux. Le consensus fourni par un analyste s'établissait significativement au-dessus, à 322 millions d'euros. La contraction organique est plus forte que redouté. Le groupe pense que Rémy Martin devrait rester affecté sur le trimestre en cours, par certaines mesures prises en Chine et le niveau des stocks dans la distribution.

* GDF Suez : redonne 1% avec Bic, Orange et Beneteau

* BNP Paribas : -0,5% avec SG, Pernod Ricard, Danone, Bull et Veolia

* Essilor : stable. Le groupe va racheter la société canadienne Humanware, spécialiste des produits d'aide électronique aux personnes malvoyantes ou aveugles. Elle vient de lancer la solution Prodigi, un assistant de vision paramétrable qui combine une tablette portative et une station de bureau tactile qui adapte automatiquement la taille et le format des textes à la vision de chaque utilisateur, et qui lui en propose une restitution vocale. Prodigi a reçu le Silmo d'or lors du dernier salon de l'optique de Paris. Le montant de l'opération a été tenu secret.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant