Paris continue, Lyon décolle, Marseille s'enlise

le
0
Paris continue, Lyon décolle, Marseille s'enlise
Paris continue, Lyon décolle, Marseille s'enlise

La reprise de la Ligue 1 n'a réservé que très peu de surprises. Le PSG s'est encore baladé contre Bastia, tandis que l'OM et Monaco n'en finissent plus d'ennuyer. Sinon, l'OL a signé une belle entrée dans son nouveau stade.

L'analyse définitive du week-end : Lyon va finir deuxième du championnat

La mauvaise première partie de saison de l'Olympique lyonnais avait semé quelques doutes. Pourtant, derrière l'intouchable PSG, encore victorieux ce week-end, c'est bien l'OL qui va venir rafler la seconde place qualificative pour la Ligue des champions. Sans surprise. Parce que tout va bien depuis la nouvelle année 2016. Hubert Fournier, que le vestiaire avait complètement lâché, a été viré et remplacé par un mec qui connaît un autre dispositif que le 4-4-2 losange. Clément Grenier est revenu et ça fait du bien. Rachid Ghezzal commence enfin à jouer au foot. Alexandre Lacazette marque des buts. Et surtout, l'OL est entré dans son Stade des Lumières flambant neuf. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le nouveau stade est porteur de promesses. Dans une ambiance de folie, les Lyonnais ont régalé pour leur première avec des buts tous plus beaux les uns que les autres. Le pire est derrière Jean-Mi. Et devant Claudio Beauvue.

Lyon s'amuse dans son nouveau stade

La polémique de la machine à café : Sérieusement, quand est-ce que l'OM va se bouger au Vélodrome ?

C'était l'année 62, comme dirait Claude. Cela fait 54 ans que l'OM n'a pas réalisé une série aussi inquiétante à domicile. Les Marseillais n'ont pas gagné au Vélodrome depuis maintenant huit matchs. Et ce n'est pas avec des prestations comme celle face à Guingamp que ça va changer. En 90 minutes, les Marseillais n'ont absolument rien montré. Aucun enchaînement, aucune belle action, aucun rythme, aucune envie, rien d'intéressant, le néant. Et Michel a beau hurler sur son banc, il est en grande partie responsable de ce fiasco. Même s'il a des circonstances atténuantes avec le départ de nombreux joueurs cet été et celui de Marcelo Bielsa au dernier moment, il aurait dû réussir à mettre en place quelque chose en cinq mois. Là, aucun plan de jeu ne se dessine. Du coup, le public marseillais est dégoûté, ne vient plus au Stade, à part pour huer ses joueurs. Des joueurs qui perdent donc de plus en plus confiance à…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant