Paris continue d'apprendre

le
0
Paris continue d'apprendre
Paris continue d'apprendre

Après deux saisons avec des tirages faciles, le PSG a découvert l'an dernier un vrai groupe de LDC. C'est de nouveau le cas cette saison avec le Real Madrid en gues stars. Pour les amoureux des retrouvailles, Zlatan Ibrahimovic retrouvera son premier club, Malmö

Le match n'a pas encore eu lieu que le Twitter officiel du PSG chambre déjà le Real Madrid avec une photo d'Antoine Kombouaré et une délicieuse légende : "Remember ?". Mars 1993, le PSG s'offre le Real Madrid en quarts de finale de la Coupe UEFA sur un dernier coup de tête énorme de Kombouaré (1-3, 4-1). 22 ans plus tard, tout a changé. Le Real est (re)devenu un grand d'Europe et le PSG tente de l'imiter. Les deux équipes auront à cœur de se retrouver pour une double confrontation qui va endiabler tout Paris et durant laquelle le Parc des Princes fera fureur sur le marché noir. Tout le monde voudra y être et la corbeille VIP du Parc ne sera pas en reste. PSG-Real. Parfait pour disserter.

Les retrouvailles d'Angel Di Maria avec Bernabeu. CR7, James, Isco, Modric, Benzema ou Sergio Ramos au Parc des Princes. On est dans le même schéma que l'an dernier, sauf que le Real a remplacé le Barça. Bien entendu, cette double confrontation aurait eu encore plus de saveur avec Carlo Ancelotti sur le banc. Pas de chance, ça sera Benitez. Peu importe, le PSG aura a cœur de retrouver un adversaire qu'il connaît bien et qu'il a déjà éliminé deux fois sur la scène européenne (1993 et 1994). C'est quand même dix C1 qui vont débarquer dans Paname. A l'inverse, Bernabeu - stade si exigeant - aura la chance et l'honneur de découvrir l'insolence de Marco Verratti. C'est contre le Real que Paris jouera la première place. Ce PSG en-a-t-il les moyens ? Il est encore trop tôt pour le dire. On se souvient que le grand OL des années 2000 s'amusait souvent des Espagnols en poule. Alors pourquoi pas. Il n'est pas interdit de rêver.

Le Zlatanico


Parce que derrière, les deux autres clubs sont moins titrés et font nettement moins peur. Donetsk n'est plus la folle équipe emmenée par Douglas Costa et Luiz Adriano. Les deux Brésiliens sont partis et la guerre ravage l'Ukraine. Donetsk, zone de combat, ne peut même pas accueillir sa propre équipe les soirs de match. C'est à Lviv, près de la frontière polonaise à 800 bornes de là, que les hommes de Lucescu reçoivent. Ca change un peu la donne. Bien entendu, la samba est toujours d'actualité avec onze Brésiliens dans l'effectif mais le PSG, s'il est sérieux, a de quoi prendre des points lors de ces deux rencontres.

Au vrai, l'autre vraie confrontation qui intéresse tout le monde est le retour de Zlatan Ibrahimovic au pays. A Malmö, là où son insolence a…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant