Paris compte rallier Moscou à son «nouvel ordre monétaire»

le
0
En visite ce mardi en Russie à l'occasion d'un Conseil économique franco-russe (Cefic), Christine Lagarde a obtenu un soutien de principe en faveur de ses propositions.

Dans la croisade française en faveur d'une réforme de l'architecture financière mondiale, la Russie n'est pas le partenaire le plus difficile à enrôler. Bien au contraire. En visite ce mardi à Moscou à l'occasion d'un Conseil économique franco-russe (Cefic), la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, a pu en faire la plaisante expérience. La France, qui prendra la tête du G20 en novembre, puis celle du G8 au premier semestre 2011, a obtenu au minimum de Moscou un soutien de principe en faveur de ses propositions.

Participant à un forum d'affaires organisé par la banque VTB, Christine Lagarde a plaidé en faveur de la création d'un nouveau «système de régulation et de supervision financière» et réaffirmé le souhait de la France de contribuer plus largement à l'aide aux pays en développement. Elle a par ailleurs appelé à la création «d'un nouveau système monétaire» prenant en compte la «réalité d'un monde multipo­laire».

«Il n'est pas normal que d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux