Paris coiffe Guingamp

le
0
Paris coiffe Guingamp
Paris coiffe Guingamp

Largement remanié par Laurent Blanc, le PSG version Ligue 1 s'impose au Roudourou contre des Guingampais trop maladroits devant pour espérer mieux. Direction City, avec un genou de Trapp en balance.

Guingamp 0-2 PSG

Buts : Lucas (55e, 70e) pour le PSG

Le Roudourou veut du spectacle ? Le Roudourou veut voir des stars ? Le Roudourou veut voir des buts incroyables ? Bah le Roudourou devra attendre. Plus concerné par son retour compliqué en terre mancunienne que par les joutes inutiles de la Ligue 1, le PSG avait en effet fait le choix du turnover. Neuf changements sur onze possibles, Laurent Blanc n'a pas blagué au moment de piocher sur son banc et dans sa réserve pour établir son équipe de départ. Logique, mais donc forcément moins emballant pour les spectateurs d'une rencontre dont le seul enjeu était de valider le maintien des Bretons en cas de victoire. Là encore, le Roudourou attendra. Car au terme de 90 minutes à faire déprimer l'homme qui dort avec Emily Ratajkowski, c'est bien la jeunesse parisienne, encadrée par Lucas, qui s'est fait la malle avec 3 points qui ne servent à rien. Ou alors à gonfler les statistiques de fin de saison.

Bad Trapp


Forcément, le PSG new look n'a pas les mêmes automatismes sans ses gars old-school. Et s'il est sympa de voir les produits de la formation s'exprimer ailleurs qu'en CFA, le niveau y ressemble sans aucun doute. Passes ratées dans l'entrejeu, faiblesse effarante devant, le champion prouve d'emblée que son équipe bis ne gagnerait pas le titre. Reste qu'en face, Guingamp a quelque chose à jouer. Profitant des juvéniles garçons, Thibaut Giresse et sa bande en profitent alors pour s'essayer à l'attaque. Si Marquinhos, qui doit actuellement fignoler les termes de son contrat à Barcelone, repousse d'abord une frappe de Briand avec l'aide de sa main collée au corps, Sankharé trouve ensuite les filets de Trapp. Drapeau levé, léger hors-jeu : circulez, il n'y a finalement rien à voir.

Romeyer estime que le PSG " a faussé le championnat "
Pendant que le public tripote son smartphone pour s'éviter l'agonie, un choc réveille toutefois les esprits. Coco-Kurzawa-Trapp, un trio solide dont les jambes finissent par s'emmêler et se…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant