Paris chute enfin, Toulouse chute encore

le
0
Paris chute enfin, Toulouse chute encore
Paris chute enfin, Toulouse chute encore

La 28e journée de Ligue 1 est à marquer d'une pierre blanche. Ce week-end, le PSG a enfin perdu face à un OL de gala, tandis que le Téfécé a concédé la défaite de trop. Celle qui le condamne à la Ligue 2.

L'analyse définitive de la semaine : Toulouse est clairement condamné à la Ligue 2


Cette 28e journée de Ligue 1 aura été un tournant dans la course au maintien. alors que Troyes est condamné à la Ligue 2 depuis bien longtemps, c'est au tour de Toulouse de plonger définitivement. Le scénario de ce week-end a été trop cruel pour les nerfs de Dominique Arribagé. Alors qu'ils menaient 1-0, les Toulousains ont complètement craqué en encaissant deux buts dans le temps additionnel. La défaite de trop, puisqu'elle relègue le Tef' à dix points du premier non relégable. Dans la foulée, l'entraîneur du Téfécé a démissionné, sans prendre la peine de venir à la conférence de presse d'après-match. C'est le président Sadran, défaitiste à souhait, qui a dû s'y coller, avec des phrases qui ne laissent plus de place au doute : "Nous n'avons pas de plan B", "C'est devenu trop difficile de gagner les matchs", "Descendre, ce n'est pas la fin du monde". Après avoir frôlé la catastrophe l'année dernière, Toulouse n'y échappera pas cette saison.

Rennes arrache la victoire, Reims se donne de l'air et enfonce Bordeaux

La polémique de la machine à café : L'OL mérite-t-il plus que trois points pour sa victoire contre le PSG ?


Non, le PSG ne sera pas champion de France invaincu. Alors que plus personne n'y croyait, le PSG a perdu. La faute à des Lyonnais sur ressorts. Les hommes de Bruno Génésio ont parfaitement su exploiter les absences de Matuidi, Verratti, Di Maria et Aurier. Mais attention, il n'y pas d'excuses. L'OL a réalisé le match parfait, en étouffant le PSG d'entrée et en se projetant très rapidement vers l'avant. En seconde période, même si le PSG a rapidement réduit le score, l'OL n'a jamais semblé en danger. Une performance de haute volée, vu la suprématie affichée par les Parisiens depuis le début de la saison. Si l'OM a déjà bousculé les Parisiens sur au moins une mi-temps, aucune équipe n'avait été jusque-là capable de gêner les hommes de Laurent Blanc…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant