Paris: brusque retournement à la baisse en fin de séance.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine la séance en repli alors que les indices US affichent un léger gain de 0,3% sur le Dow Jones et le Nasdaq. L'indice CAC40 abandonne à la clôture des marchés -1,3% à 4565,17Pts.

Les opérateurs devraient être attentifs notamment, dans les jours prochains, aux chiffres de la croissance aux Etats-Unis (mardi), au Royaume Uni et en France (mercredi).

'Le point important, en France, sera le chiffre de la consommation des ménages en novembre. On pourra y voir, du côté des consommateurs, l'impact des attentats du 13 novembre', estime Philippe Waechter, le directeur de la recherche économique chez Natixis AM.

Ce dernier pense d'ailleurs que l'économie française a bien résisté à ce choc, mettant en avant les enquêtes de décembre qui 'montrent que l'économie a ployé, mais n'a pas montré de signes de rupture'.

'Le secteur manufacturier a progressé dans les deux enquêtes, INSEE et Markit, alors que les services et la distribution étaient affectés sans pour autant indiquer un recul de l'activité', rappelle ainsi l'économiste.

'Les investisseurs ont tendance à se montrer nerveux. Malgré cela, la zone euro fait (presque !) figure de havre de paix avec la perspective confirmée d'une amélioration graduelle de l'économie européenne', juge-t-on chez Barclays Bourse.

Madrid (-3,2%) figure dans les plus fortes baisses en Europe, au lendemain des élections législatives espagnoles qui ne permettent pas de dégager de majorité claire et qui consacre le succès du parti de gauche anti-austérité Podemos.

Sur le plan des valeurs, le titre Klépierre termine en repli de 1,2% pour sa première séance comme composante du CAC40, alors que l'action EDF - qui a fait les frais de cette évolution de l'indice - est stable.

Valeo gagne 1% après l'annonce de l'acquisition de l'entreprise allemande peiker. Ce rachat va permettre à l'équipementier automobile d'enrichir sa gamme de produits dans le domaine de la connectivité.

Bryan Garnier réaffirme sa recommandation 'achat' sur Gameloft (+3,3%), après que Vivendi se soit encore renforcé dans l'éditeur de jeux, avec désormais 28,2% du capital et 25% des droits de vote.

'Nous pensons que Vivendi va lancer une offre publique sur Gameloft à court terme (hostile ou amicale, elle réussira selon nous) pour forcer Ubisoft à entrer en discussion et convaincre la famille Guillemot qu'il existe des synergies entre les groupes', indique le broker.

Oddo confirme sa recommandation à l'achat sur Eurofins et son objectif de cours de 365 E après l'annonce de deux acquisitions en Autriche et en Norvège.

Enfin IAG a transformé une option sur 15 appareils A320 NEO (New Engine Option) en commande ferme. Née de la fusion entre Iberia et British Airways en 2010, la holding est l'une des principales clientes de l'avionneur européen.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant