Paris Bourse, le coworking 2.0

le
0
Bureaux coworking chez Numa
Bureaux coworking chez Numa

C'est dans la capitale, notamment dans le 2e arrondissement, que les premiers espaces de coworking, véritables  plateformes de travail collaboratif, ont fleuri à la fin des années 2000. Des espaces qui se sont à l'origine installés dans le sillage des sociétés de la nouvelle économie, qui avaient déjà investi les anciens ateliers du Sentier, libérés par des entreprises textiles. Aujourd'hui, après quelques fermetures et regroupements des sites, cet écosystème des coworking subsiste. Ainsi, dans un rayon de 500 mètres autour du palais Brongniart se côtoient pas moins de 10 adresses ouvertes au public, plus ou moins connues : Numa (ex La Cantine), le 10h10, myCowork, La Poussinade, 50 Partners-Le Loft, etc. On peut y « consommer » du bureau à la carte en payant à l'heure, à la journée ou au mois. Accessibles avec ou sans réservation, ces adresses font le plein et captent chacune un profil de clientèle (start-up, travailleurs indépendants, salariés de passage...).

Donner accès aux coworkers

En plus de proposer un lieu cosy et design, ces sociétés donnent accès à la communauté des coworkers du lieu. « C'est une façon d'avoir un lien social, de profiter d'un esprit collaboratif et de nouer des échanges susceptibles d'être utiles à mon business », explique Arthur, jeune créateur de start-up. Toutefois, l'esprit artisanal des débuts du coworking...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant