Paris: biais haussier persistant, bons indicateurs US.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris continue de gagner du terrain et soigne ainsi son bilan hebdomadaire avant la publication de plusieurs données outre-Atlantique.

Vers 16h, le CAC 40 tend toutefois à réduire ses gains et repasse sous le seuil des 4.500 points à 4.497 points, soit une progression de l'ordre de 0,4% et de 3,3% environ depuis lundi.

D'après certains observateurs, les achats des 'retardataires' - ceux qui ne veulent pas être exclus d'une éventuelle remontée des cours - pourraient maintenir l'indice phare en lévitation pendant quelques jours.

'Au-delà d'une possible temporisation à très court terme, le potentiel haussier supplémentaire est de l'ordre de 2/3% dans les prochains jours', estimaient ce matin les équipes de Barclays Bourse, qui ont même évoqué une zone de résistance entre 4.585 et 4.635 points au-delà de laquelle le marché parisien pourrait basculer sur une tendance 'nettement plus favorable pour les prochains mois'.

Pour l'heure, l'euro prend près de 0,3% face au dollar à 1,1189, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) demeure dans une bonne dynamique, s'adjugeant 0,3% juste en-dessous des 50 dollars.

Concernant les statistiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont encore reculé lors de la semaine close le 21 mai, s'établissant à 268.000, après 278.000 la semaine précédente et 294.000 lors de la semaine close le 7 mai. Les économistes étaient moins optimistes, tablant sur un recul modeste autour de 275.000.

Le chiffre des commandes de biens durables américaines pour le mois écoulé a lui aussi - nettement - dépassé les attentes. Selon le Département du Commerce, elles ont en effet grimpé de 3,4% le mois dernier, sous l'effet notamment de la vigueur des commandes de matériel aéronautique, alors que le consensus n'anticipait que +0,3%.

Autre bonne nouvelle : les promesses de vente immobilières ont augmenté de 5,1% aux Etats-Unis en avril, soit environ 5 fois plus que l'estimation du marché.

Ces bons indicateurs pourraient néanmoins relancer la crainte d'une remontée des taux directeurs de la Fed dès le mois prochain.

Sur le front des valeurs, Pierre et Vacances flambe de 5% au lendemain de la publication de comptes semestriels marqués par une réduction de la perte nette de 88,4 à 75,5 millions d'euros en rythme annuel. Le groupe de tourisme a en outre vu son résultat opérationnel courant progresser de 14,5%.

Le titre Ubisoft grimpe pour sa part de 2% alors que Bloomberg affirme que le groupe de jeux vidéo chercherait des appuis parmi les fonds d'investissement pour se protéger d'une OPA de Vivendi.

Enfin, Mauna Kea Technologies avance de 7,5% après l'annonce d'une autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis pour la commercialisation de mini-sondes dédiées à la chirurgie en proche infrarouge.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant