Paris, Berlin veulent plus contre le financement du terrorisme

le
0

PARIS, 31 mars (Reuters) - La France et l'Allemagne ont réclamé mardi un durcissement de l'arsenal réglementaire européen contre le financement du terrorisme, préconisant des contrôles renforcés des instruments de paiement anonymes et de l'utilisation des devises virtuelles. Les ministres des Finances des deux pays, Michel Sapin et Wolfgang Schäuble, ont demandé en outre à la Commission européenne d'étendre aux ressortissants de l'Union le mécanisme européen de gel des avoirs jusqu'ici limité aux seuls individus ayant des liens avec le terrorisme international. "En raison du développement de nouvelles formes de menaces terroristes, il est nécessaire que la législation vise les individus qui agissent dans l'Union européenne, même s'ils n'ont pas de liens apparents avec des organisations terroristes étrangères", écrivent-ils dans une lettre commune. Les deux ministres, dont le communiqué a été publié à Berlin à l'issue d'un conseil des ministres franco-allemand, jugent vital de renforcer le contrôle des moyens de paiements anonymes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, que ce soit l'argent liquide, l'or, les pierres précieuses, les cartes prépayées ou tout autre article de valeur. Ils prônent aussi une réglementation plus stricte sur l'utilisation des monnaies électroniques et des devises virtuelles et souhaitent pour cela que l'Europe soit en mesure de formuler des propositions sur le sujet lors de la prochaine réunion plénière du Gafi (Groupe d'action financière). Michel Sapin et Wolfgang Schäuble souhaitent interdire le paiement en "cash" des objets d'art afin de lutter contre le financement du terrorisme par des trafics d'antiquités pillées sur des sites proche-orientaux. Il importe encore, selon eux, de mieux coordonner les efforts de traçabilité des flux financiers internationaux et de mettre en place une identification centralisée des comptes bancaires par chaque État membre de l'union. (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant