Paris accusé de favoritisme sur le marché des encombrants

le
0
La Ville de Paris est une nouvelle fois attaquée pour favoritisme par une entreprise en charge de l'enlèvement des encombrants.

Un soupçon de favoritisme plane sur les marchés publics parisiens. Selon Le Monde , une information judiciaire contre X a été ouverte à la suite d'une plainte déposée en juillet 2011 par Epes, une entreprise chargée de l'enlèvement des encombrants de la capitale, dans le cadre d'un appel d'offres de la Ville de Paris sur ce marché. L'enquête a été confiée au juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke.

En cause, le renouvellement, en décembre 2009, du contrat d'enlèvement des encombrants de la ville. La commission d'appel d'offres de Paris a alors attribué deux lots: le plus important a été décroché par la société PolyUrbaine, filiale de Derichebourg, tandis que le plus petit est allé à Epes. L'entreprise, convaincue d'avoir proposé la meilleure offre, estime que l'attribution du premier lot s'est faite irrégulièrement. Le tribunal administratif a condamné le 21 juin la municipalité à verser plus de 500.000 euros à Epes, rapporte le quotidien. La mairie a fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant