« Paris a remis Arsenal sur les rails »

le , mis à jour à 06:09
0
« Paris a remis Arsenal sur les rails »
« Paris a remis Arsenal sur les rails »

Rémi Garde a porté les couleurs des Gunners de 1996 à 1999. L'ancien entraîneur de Lyon et d'Aston Villa a accepté d'analyser la prestation des Parisiens dans un match où il ne s'est « pas ennuyé du tout », mais où il relève « un déchet technique un peu élevé ».

 

Il a aimé

 

«  La première mi-temps de Paris. Le PSG a défendu en avançant, a imposé un pressing. On avait l'impression qu'il contrôlait le match, en récupérant le ballon très haut. On va reprocher beaucoup de choses à Cavani, mais dans cette première mi-temps, c'est lui qui a déclenché le pressing, bien suivi par Di Maria et Matuidi. Le positionnement de ce dernier dans une zone inhabituelle a favorisé cette pression. C'était un bon coup, parce qu'il a aussi gêné Bellerin, l'un des défenseurs les plus offensifs.Au niveau individuel, Aurier a beaucoup apporté offensivement. Areola a réalisé quelques interventions intéressantes pour son premier match. Ce n'était pas évident. »

 

Il n'a pas aimé

 

« En deuxième mi-temps, le PSG a non seulement reculé, mais il a aussi eu une attitude beaucoup plus attentiste. On ne peut pas exercer un pressing très haut pendant 90 minutes et on peut choisir d'avoir un bloc beaucoup plus bas, mais il faut rester agressif sur le porteur du ballon. Là, Paris a attendu et a remis les Gunners sur les rails. Il faut davantage souligner le retrait de Paris que le réveil d'Arsenal, qui n'a pas été meilleur.  Quand on rate autant d'occasions dans un match, on a 9 chances sur 10 de finir par se faire reprendre. On attendait plus de Cavani en termes d'efficacité. Il s'en crée certaines tout seul, mais c'est sûr qu'à ce niveau, c'est insuffisant. »

 

Comment il voit la suite

 

« Arsenal a fait une bonne opération, mais, comme Paris, il n'a pas montré l'étoffe d'une équipe qui va survoler le groupe. Les problèmes d'efficacité sont surtout liés à l'absence d'Ibra. Cela peut ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant