Paris a bloqué du matériel sécuritaire destiné à la Tunisie

le
0
Commandé à une entreprise française, le matériel de maintien de l'ordre n'a pu quitter l'aéroport de Roissy vendredi, peu avant la chute de Ben Ali. Il est toujours sous contrôle douanier

Grenades lacrymogènes, casques et boucliers de maintien de l'ordre. Dans la foulée du porte-parole du gouvernement français, François Baroin, l'entreprise française Sofexi (filiale du groupe Marck) a confirmé mercredi le blocage d'une cargaison de matériel de maintien de l'ordre, intervenu vendredi, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Elle confirme donc une information publiée sur le blog Secret défense du journaliste Jean-Dominique Merchet.

Le chargement devait s'envoler vers la Tunisie, quelques heures avant la chute du président Zine El Abidine Ben Ali. Ce matériel, commandé par le ministère tunisien de l'Intérieur a été stocké, a ajouté François Baroin évoquant «une commande directe de Ben Ali à des entreprises chargées de cela».

Des zones d'ombre entourent cependant ce blocage. Le porte-parole n'a ainsi pas voulu dire quelle autorité a ordonné l'interception du matériel (douanes, ministères de l'Intérieur ou des Affaires étrangères). «Les doua...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant