Paris: 4e hausse de suite, l'automobile en pleine forme.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris ne faiblit pas et devrait aligner une quatrième séance consécutive dans le vert, alors qu'Alcoa a ouvert le bal des publications d'entreprises aux Etats-Unis sur des résultats du deuxième trimestre moins dégradés que prévu.

Peu après 16h, le CAC 40 engrange 1,6% et franchit la résistance des 4.300 points à 4.330 points.

Dans leur point quotidien, les analystes de Barclays Bourse ont évoqué ce matin une 'configuration technique favorable'. 'Les objectifs à court terme sont à 4.310 points, au niveau de la moyenne mobile des 50 jours, puis à 4.400 points', a également expliqué le gestionnaire parisien.

Outre dans les comptes d'Alcoa, l'optimisme général tient aussi sa source dans la bonne tenue des places asiatiques. Le Nikkei a ainsi engrangé 2,5% la nuit dernière dans le sillage de l'annonce de nouvelles promesses gouvernementales de relance. Le S&P 500 n'est pas en reste, ayant même inscrit un nouveau record absolu de clôture hier et poursuivant sur sa lancée en début de séance.

Sur le marché des changes, l'euro prend 0,3% face au dollar à 1,1093, tandis que le baril de Brent continue de regagner du terrain, grimpant de près de 2,9% à 47,6 dollars, ce qui profite notamment à Vallourec (+10,3%), indiscutable leader du SBF 120.

Les valeurs liées à l'automobile sont également très entourées. Toujours en tête du CAC 40, Peugeot (+6,1%) a fait état ce matin d'une hausse de 7,4% de ses ventes en Europe au premier semestre.

Le titre Faurecia prend, lui, 4,3% dans le sillage de l'autorisation par la Commission européenne de la cession de son activité pare-chocs à son compatriote Plastic Omnium (+2,4%).

Enfin, JCDecaux (+2,6%) surperforme le marché parisien alors qu'Oddo a relevé son conseil sur la valeur de 'neutre' à 'achat', estimant que la baisse de 23% de l'action depuis la publication des ventes du premier trimestre le 11 mai dernier constitue une opportunité pour revenir sur le titre.

Sur le plan macroéconomique, on signalera que l'inflation en Allemagne a accéléré à +0,3% en rythme annuel le mois dernier, a rapporté tout à l'heure l'Office fédéral des statistiques qui a donc confirmé son estimation préliminaire.

Outre-Atlantique, les stocks des grossistes américains ont augmenté de 0,1% en rythme séquentiel en mai, après une progression de 0,7% le mois précédent (chiffre révisé de +0,6%) et contre +0,2% attendu par les économistes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant