Paris 2024 : Des Jeux compacts mais spectaculaires

le
0
Paris 2024 : Des Jeux compacts mais spectaculaires
Paris 2024 : Des Jeux compacts mais spectaculaires

Lors de la présentation du projet Paris 2024, le comité de candidature de la Capitale a présenté l'ensemble des lieux qui accueilleront les épreuves si le CIO désigne Paris pour accueillir les JO. Du Stade de France au Château de Versailles, toute l'Ile de France sera mobilisée pour l'événement.

Lors d’une cérémonie organisée à la Philharmonie de Paris, le comité de candidature de Paris 2024 a présenté ses plans concernant les sites qui devront accueillir les épreuves dans huit ans, si la Capitale est désignée par le Comité International Olympique. Dans le coeur de Paris, autour des principaux monuments de la Capitale, les Jeux Olympiques utiliseront quasiment 70% de sites déjà existants, et une large partie des infrastructures à moins d’une demi-heure du village olympique. Certains sports nécessiteront tout de même des aménagements provisoires mais aussi la construction de nouveaux équipements.

La Seine-Saint-Denis à l’honneur

Sans surprise, les épreuves d’athlétisme et les Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques auront lieu au Stade de France. Comme cela avait été déjà annoncé, la Seine-Saint-Denis sera un des poumons du projet olympique parisien. La piscine Marville sera rénovée pour accueillir les épreuves de water-polo alors que le Centre Aquatique sera installé non loin de là et accueillera la natation, le plongeon et la natation synchronisée. L’implantation du Village Olympique à Pleyel et à la Cité du Cinéma a été confirmée alors que les médias se dirigeront au Bourget. La construction de ces deux ensembles devrait permettre la construction de 5000 logements à l’issue des Jeux Olympiques et Paralympiques. Le Bourget accueillera également le badminton, le tir et le volleyball.

Les monuments parisiens mis à contribution

L’idée d’utiliser Paris pour mettre en scène les Jeux Olympiques a incité le comité de candidature à utiliser plusieurs monuments de la Capitale pour y installer des lieux de compétition. Le Grand Palais aura pour rôle d’accueillir l’escrime, comme lors des championnats du monde en 2010, mais aussi le taekwondo. Les archers auront, eux, rendez-vous aux Invalides. Les abords de la Tour Eiffel seront également au programme avec le beach volley sur le Champ-de-Mars alors que la natation en eau libre et le triathlon seront organisés à proximité de la « Dame de Fer ». Comme un symbole, le cyclisme sur route aura droit aux honneurs des Champs-Elysées, tout comme c’est le cas pour le Tour de France. Mais la scène la plus spectaculaire sera sans grand doute le Château de Versailles, où l’ensemble des épreuves d’équitation, ainsi que le pentathlon moderne, auront lieu. La colline d’Elancourt, elle, sera le point de rendez-vous des spécialistes du VTT.

Les arènes parisiennes au rendez-vous

Paris dispose déjà de grands équipements sportifs tels le Parc des Princes, le Stade Jean-Bouin, Roland-Garros, l’AccorHotels Arena. Tous ces lieux marquants seront utilisés lors des JO 2024 avec les finales de football dans l’antre du PSG, quand les joueurs de tennis retrouveront Roland-Garros comme ils avaient retrouvé Wimbledon en 2012 à Londres. Bercy sera la scène du judo, et où Teddy Riner est déjà attendu, mais également les finales de basketball. Proche de l’AccorHotels Arena, une deuxième salle de 8000 places sera construite et accueillera les tournois de basketball. Le Stade Jean-Bouin, haut-lieu du rugby à Paris accueillera le rugby à VII. Certains sports seront accueillis dans des lieux qui ne sont pas forcément reconnus pour le sport tels la Porte de Versailles qui sera chargée d’accueillir le handball et le tennis de table dans deux pavillons alors que le Zénith verra le ring de boxe être installé.

Un lien entre le passé et l’avenir

Stade Olympique en 1924, le Stade Yves-du-Manoir sera impliqué dans le projet Paris 2024 et accueillera les épreuves de hockey sur gazon alors que, non loin, l’Arena 92 sera le siège de la gymnastique. Le Vélodrome National et le Golf National, installés dans les Yvelines, seront également mis à contribution pour le cyclisme sur piste, le BMX et le golf alors que le canoë-kayak et l’aviron seront installés dans la base nautique de Vaires-sur-Marne. Hors de Paris, plusieurs stades seront mis à contribution pour les tournois de football alors que Marseille, avec une tribune de 5000 places installée sur une corniche accueillera les épreuves de voile. Deux lieux seront utilisés uniquement lors des Jeux Paralympiques avec le stade Pierre-de-Coubertin qui accueillera le tennis de table quand la Grande Halle de la Villette accueillera l’haltérophilie.

Posté par Paris 2024 sur mercredi 17 février 2016
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant