Parfum de guerre froide à l'ONU

le
0
Éclats de voix, man?uvres d'obstruction : les tensions entre Russes et Américains rappellent l'atmosphère des années 1950.

Ce jeudi à l'ONU, l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine inaugure la nouvelle salle de consultation du Conseil de sécurité, qui vient d'être entièrement rénovée aux frais de Moscou. «Prions le ciel pour que les négociations y soient moins tendues à l'avenir», soupire-t-il en russe. Une allusion à ses récentes querelles avec l'implacable ambassadrice américaine, Susan Rice, qui débordent régulièrement en public au point que certains parlent d'une ambiance digne de la guerre froide. Le stratège russe proche du président Poutine, Sergueï Markov, évoque, lui, une «paix froide» entre les deux pays. En privé, certains diplomates décrivent un climat délétère depuis que la Syrie s'enfonce dans le chaos.

«Avec le retour de Poutine au pouvoir, la Russie a adopté une politique étrangère plus nationaliste et les positions de Vitali Tchourkine re...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant