Pardonner, un vrai outil psychologique

le
0
Parvenir à tourner la page s'avère indispensable dans de nombreuses thérapies.

Vous gardez une ranc½ur tenace envers un ancien collègue et vous vous réveillez certaines nuits en y pensant? Vous êtes fâché avec une partie de votre famille et n'iriez pour rien au monde leur rendre à nouveau visite? Attention à vous et à votre santé physique et psychique! De récentes études ont prouvé que les personnes qui ont du mal à lâcher leur ressentiment souffrent de tension élevée. On a aussi observé que les victimes d'inceste qui participaient pendant toute une année à des ateliers autour du pardon étaient moins vulnérables à la dépression et à l'anxiété que celles qui n'y avaient pas eu droit (Université du Wisconsin). Des recherches qui confirment ce que chacun sent dans son for intérieur: pardonner fait du bien, et surtout à soi-même.

Pas étonnant, donc, que cette question se pose lors de nombreuses psychothérapies. Pour celui-ci, il s'agira de ne plus en vouloir au père absent qui a gâché son enfance ; pour cette autre, il faudra a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant