Paradis fiscaux : Total promet de rapatrier neuf filiales «offshore»

le
2
Paradis fiscaux : Total promet de rapatrier neuf filiales «offshore»
Paradis fiscaux : Total promet de rapatrier neuf filiales «offshore»

Total a publié mercredi la liste complète de ses 903 filiales dans le monde. Patrick Pouyanné, le patron du géant pétrolier français, s'y était engagé. «Parce que nous avons à coeur de dissiper tout malentendu qu'une publication partielle a pu générer, il nous a paru utile de mettre à disposition de chacun la liste exhaustive de nos filiales, de leurs pays d'immatriculation et de leurs pays d'opération», indique le directeur général de Total, cité dans un communiqué.

Jusqu'ici le groupe publiait une liste partielle de 200 de ses filiales. «Que Total publie ses 903 filiales est positif», commente Jacques Terray, vice-président de Transparency France, ONG qui lutte contre les dérives de la finance mondialisée.

L'entreprise a précisé à l'AFP qu'elle promettait d'en rapatrier situées dans les paradis fiscaux d'ici à fin 2016. Dans son communiqué, Total assure que depuis 2012, 14 de ses filiales implantées «dans des pays considérés comme des paradis fiscaux» selon les critères du groupe, à savoir les Bermudes et les Iles Caïmans, ont été retirées. Elle sont désormais relocalisées  en France ou aux Pays-Bas.

«Pas envisageable» de fermer la totalité des filiales situées dans les paradis fiscaux

Au 31 décembre 2014, le groupe a identifié 19 filiales susceptibles d'être retirées de ces deux pays. Il estime toutefois que «pour des raisons opérationnelles ou juridiques, notamment dans les cas où Total n'est pas l'actionnaire décisionnaire dans les sociétés en question», il n'est «pas envisageable» de fermer la totalité des filiales situées dans ces pays. Sans parler des entités présentes dans des pays à la fiscalité plus qu'avantageuse, comme Singapour ou Hong-Kong...

«Quand on se retrouve dans ce genre de pays, il est difficile de s'en aller, explique Jacques Terray. Cela peut être très long, cela dépend du système local, de la façon dont on peut obtenir la radiation de la société, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ouakal le mercredi 4 mar 2015 à 22:25

    Mort de rire.............allez encore une comme ça !

  • LeRaleur le mercredi 4 mar 2015 à 19:48

    Mais Total, tu vas à Hong Kong et tu es tranquille.