Paradis fiscaux: les notables et les patrons de PME aussi

le
9

Une enquête journalistique mondiale a mis sur la place publique le nom de personnalités apparemment liées à des sociétés off-shore dans des paradis fiscaux, des révélations qui relancent la polémique sur l'évasion fiscale et accentuent la pression sur le président français François Hollande dont un proche est cité. Durée: 00:57

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le mardi 23 avr 2013 à 12:09

    Un élu qui passe un marché public, mets toujours dans la balance des contreparties occultes comme un certain pourcentage versé sur un compte bien planqué... S'il n'y a pas d'accord, le contrat sera conclu avec une autre entreprise...

  • T20 le mardi 23 avr 2013 à 12:03

    On oublie peut=être aussi, artiste, journalistes de TV, Footballeurs, leaders syndicaux ect...

  • mlaure13 le dimanche 21 avr 2013 à 19:20

    Vive les paradis fiscaux...C'est la seule "échappatoire" à l'inquisition fiscale des Etats...mais qui ne manquent pas, eux-mêmes, de s'en servir !!!...

  • pierry5 le mardi 16 avr 2013 à 16:36

    Une firme reçoit une commande d'une société pétrolière d'enturbannés et corrompus à crever. Ils veulent 15%. qu'est-ce qu'il fait le patron pour travailler et continuer à payer ses ouvriers, il ouvre une société dans un paradis fiscal.

  • pierry5 le mardi 16 avr 2013 à 16:32

    Bien sûr qu'on découvre ce que tout le monde savait déjà. Les matabs, surfacturations etc. c'est vieux comme le monde et paradoxalement c'est dans les sociétés et collectivités publiques où c'est le plus appliqué.

  • knbskin le mardi 9 avr 2013 à 16:20

    Ma foi ! Je ne vois pas très bien le sujet, là ... Pour faire des montages "offshore" intéressants, il faut au minimum 1M€. Si ce montage est légale, OK, on peut avoir une clientèle assez importante. S'il est illégal, ça ne peut pas dépasser, pour rester discret, disons 1 % des avoirs. Et au-dessus de 100 M€, il n'y a plus que 1 000 particuliers en France. En outre, à ce niveau, frauder est très risqué.

  • grokuik1 le dimanche 7 avr 2013 à 21:13

    Eh ben !! Ils découvrent tous subitement tout ce que tout le monde savait !!! Allez les gars des noms en pature : ceux qui ont reçus des fonds publiques en priorité pour qu'ils les rendent pour remplir nos caisses vides !!! Enfin des journalistes qui enquètent ?? Veulent prendre chemin MEDIAPART sinon ils seront au chomage pour corruption aussi !!!

  • baljo le samedi 6 avr 2013 à 19:11

    Petits entrepreneurs , patrons de PME, notables de province, professions libérales. Tiens, mettez le casque lourd sur bourso.

  • M935678 le samedi 6 avr 2013 à 16:10

    TROP D'IMPÔTS TUE L’IMPÔT