Par solidarité avec la Grèce, Anonymous s'attaque au FMI

le
0
La nébuleuse de cyber-dissidents a désigné le site de l'institution internationale comme sa prochaine cible. Elle veut exprimer ainsi sa solidarité avec le peuple grec, soumis à une cure de rigueur sans précédent.

Après l'Église de scientologie, les banques et les régimes nord-africains, le collectif informel de cyber-dissidents Anonymous s'attaque au Fonds monétaire international. Ou tout du moins à son site Internet, de façon symbolique. Dans un tweet publié mercredi, la nébuleuse annonce qu'elle supporte ainsi «la révolution grecque» dans le cadre de sa campagne «Greece Money Back» (Grèce, rendez l'argent).

Les Anonymous veulent que «les banquiers rendent leur argent au peuple». Ils s'opposent au plan d'austérité imposé à la Grèce par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) en échange d'un prêt de 110 milliards d'euros. Le collectif s'inscrit dans le mouvement plus global d'opposition grandissante aux plans d'austérité menés dans les pays en difficulté de la zone euro pour assainir les finances publiques, prenant exemple sur les manifestations espagnoles dites du «15 mai».

Ils appellent à un référendum pour que les Grecs puissent «déci

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant