Paquets neutres : la contre-attaque s'organise

le
0

« Ne restez pas neutre ! » Dans les allées du salon professionnel des buralistes, LosangExpo, qui se tient jusqu'à ce soir à la porte de Versailles (Paris XV e), l'offensive contre la loi tabac s'organise et s'affiche. Alors que les buralistes dénoncent un outil législatif qui fera selon eux forcément fuir les consommateurs vers le réseau parallèle, leurs fournisseurs flairent déjà le bon filon. A l'instar de la société Sobox qui s'est créée il y a deux semaines pour proposer des cache-paquets de cigarettes en carton. « On surfe sur le dispositif de la loi santé, admet Maki Meraouimia, cofondateur de Sobox. Notre objectif n'est pas seulement de dissimuler bêtement les photos, mais de créer un objet à la mode, qui exprime une humeur, un attachement à sa région, une idée fun... » Prix : 435 EUR les 500 étuis qui seront revendus 2 EUR chez les buralistes. Soit une marge nette de 48 %. étiquettes, Nouveaux présentoirs, diodes Un peu plus loin, Bimedia harangue partout sur son stand : « Neutralisez le paquet neutre ! » Cette société vendéenne au chiffre d'affaires de 140 MEUR y présente des étiquettes pour linéaires qui s'allument devant la bonne référence de cigarette dès que le client paie en caisse. « Le constat, c'est qu'il est difficile de distinguer les paquets génériques dans les rayonnages », décrit Jean-Baptiste Pondevy, fondateur de Bimedia . Prix : 26 EUR par mois les 40 étiquettes ou 1 075 EUR à l'achat. La diode lumineuse est aussi présente chez Promodern, filiale à 100 % de la confédération du tabac. Chez elle, toute une série de nouveaux présentoirs pour paquets couchés, debouts ou obliques. Car la plupart des anciens linéaires cachent la marque, désormais placée en bas. « 10 emplacements comme ça coûtent 150 EUR, dénonce Laurent Simon, buraliste du Val-de-Marne. Si on ajoute les diodes et le système qui va ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant