Pape Sané, souverain du National

le
0

Sur le podium du National après 31 journées, Bourg-Péronnas peut compter sur Pape Sané pour l'emballage final. Meilleur buteur du championnat avec vingt réalisations, l'international sénégalais (23 ans) explose sous le maillot bleu, avant d'affoler le mercato et les défenses de Ligue 2 la saison prochaine.

Perdu entre monde pro et amateur, plongé dans une quasi-obscurité médiatique, le championnat de National est pourtant une planète un peu folle, où les belles histoires ont souvent comme toile de fond des villes moyennes qui rêvent un jour d'avoir droit à un peu de lumière. Bourg-Péronnas en est le parfait exemple. Habitué des épopées en Coupe de France (quarts en 1998, huitièmes en 2003 et 2012), le FCBP est dans la course pour une montée en Ligue 2, grâce à un attaquant international. Pape Sané, qui a porté une fois le maillot des Lions de la Téranga, plane sur le National, dont il est le meilleur buteur avec vingt réalisations. Mais que fait donc alors l'international sénégalais en troisième division française ?

Deux fois champion du Sénégal, avec l'ASC Diaraf, puis Casa Sport, meilleur buteur en 2012, Sané est repéré par Niort, qui valide définitivement son transfert fin janvier 2013, après son unique sélection lors de la défaite au Chili (2-1), match au cours duquel il marquera. Mais passer de Dakar aux Deux-Sèvres n'est pas si simple. " Au début, c'était difficile avec le changement de climat, avoue le joueur, pourtant accompagné quotidiennement par son agent lors des trois premiers mois. Il m'a fallu un temps d'adaptation. Ce n'était pas les mêmes séances qu'au Sénégal. Et puis il y avait aussi une différence de terrain. Au Sénégal, on s'entraînait sur du synthétique, et là c'était de l'herbe arrosée, ça allait trop vite. Tactiquement et techniquement, il fallait que je change beaucoup de choses. "
À Colmar pour faire " le sale boulot "
Après une éphémère découverte de la Ligue 2 sous le maillot des Chamois (sept matchs), Sané est prêté à Colmar, en National, pour s'aguerrir. Au sens premier du terme. " La première partie de saison, le coach ne me faisait jouer que les matchs à l'extérieur, car c'étaient des rencontres difficiles, explique le Sénégalais. Je faisais le sale boulot pour les autres attaquants, mais j'ai compris que c'était pour me faire progresser. Et en deuxième partie de saison, il a commencé à me faire jouer à domicile, j'ai commencé à prendre mes repères et j'ai mis cinq buts. " Le puissant avant-centre pense alors avoir son mot à dire à son retour à Niort. Mais Régis Brouard, qui a pris la succession de Pascal Gastien, ne l'intègre pas dans ses plans.

Même causes, mêmes conséquences, Sané est à nouveau prêté en…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant