Pape François : la France « exagèrer la laïcité »

le , mis à jour le
1
Le pape François refuse pour l'instant de demander la démission du cardinal Barbarin
Le pape François refuse pour l'instant de demander la démission du cardinal Barbarin

Depuis son élection, le pape François n'avait - curieusement - jamais parlé à La Croix. Ce retard est réparé avec ce grand entretien que le saint-père a accordé au correspondant du quotidien catholique à Rome, Sébastien Maillard, et à son directeur, Guillaume Goubert, et qui sera publié dans l'édition de mardi. Le saint-père s'exprime mezzo voce sur les racines chrétiennes de l'Europe, redoutant la tonalité « triomphaliste ou vengeresse », voire même « colonialiste » (sic) que revêt cette question. Il s'élève une fois de plus contre la ghettoïsation des migrants - qui produit, notamment, les terroristes belges - et abjure l'Europe « de retrouver sa capacité d'intégrer » en prenant pour exemple le parcours du nouveau maire de Londres, Sadiq Kahn.

La France devrait faire un pas en avant

François, paradoxalement croiront certains, se fait aussi le grand défenseur de la laïcité. « Un État doit être laïc », souligne avec force le saint-père, précisant que « les États confessionnels finissent mal ». Mais il reproche à la France « d'exagérer la laïcité ». « Cela provient d'une manière de considérer les religions comme une sous-culture et non comme une culture à part entière, constate Jorge Bergoglio. Je crains que cette approche, qui se comprend par l'héritage des Lumières, ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Il veut parler des laïcs sectaires, genre francs maçons, qui sont restés anticléricaux, comme au 18ème siècle.