Papademos dévoile sa feuille de route

le
0
Le nouveau premier ministre grec veut réduire le déficit à 9 % du PIB et appliquer un nouveau plan d'ajustement pour redresser l'économie de son pays.

Fort d'une popularité réunissant plus de 55 % des Grecs, Lucas Papademos, le nouveau premier ministre grec, a prononcé son discours de politique générale de crise devant les députés. Pour lui, la mise en œuvre des décisions prises lors du sommet du 27 octobre sur la zone euro est bien la « principale tâche» de son gouvernement. Lucas Papademos a indiqué que le déficit public du pays en 2011 sera réduit «aux alentours de 9 %» du PIB après avoir été de 10,6 % en 2010 et de 15,7 % en 2009. Inquiet du taux de chômage à 18,4 %, ce banquier, ancien vice-président de la Banque centrale européenne, a également prévenu que la Grèce aura besoin d'un nouveau programme d'ajustement budgétaire.

Lucas Papademos veut se distinguer de la classe politique, sérieusement remise en question par l'opinion publique. «D'un côté, Antonis Samaras, le chef de l'opposition, même s'il soutient le gouvernement de coalition, veut contenir la colère de ses députés et f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant