«Panthéonisation» : Hollande a 45 minutes pour marquer son quinquennat

le
7
«Panthéonisation» : Hollande a 45 minutes pour marquer son quinquennat
«Panthéonisation» : Hollande a 45 minutes pour marquer son quinquennat

Dans la quiétude de l'Elysée, ce week-end, François Hollande a pris le temps. Celui, par exemple, de relire cet hommage aux morts de la France combattante, lancé par Pierre Brossolette, le 18 juin 1943, à l'Albert Hall de Londres. Ou les notes que les historiens comme Mona Ozouf, Jean-Pierre Azéma, Vincent Duclert lui ont adressées ces dernières semaines. Car, cet après-midi, au Panthéon, François Hollande joue davantage qu'une simple image marquante de son mandat : la signature de son quinquennat.

La patte présidentielle est d'ailleurs partout. Dans le choix des nouveaux entrants d'abord. Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Pierre Brossolette et Jean Zay : deux femmes et deux hommes, de sensibilités politiques et religieuses différentes, incarnant toutes les formes d'engagement pour la défense des valeurs de la France. « Ces quatre figures forment un tout et sont indissociables dans une idée de la République », justifie Constance Rivière, la directrice adjointe de cabinet du président, qui a supervisé la cérémonie. Comment ne pas voir aussi dans cette sélection le goût du consensus si cher à François Hollande ? L'art de la synthèse jusqu'aux marches du Panthéon...

Et le président s'est mêlé de tout ! Ainsi l'a-t-on vu débarquer au petit matin dans l'atelier d'Ernest Pignon-Ernest, chargé de réaliser les portraits des quatre personnalités pour une séance... de retouches photo. Et quand il a fallu trancher sur la « play-list » de la cérémonie, il a donné le la, optant pour « le Chant des marais », repris par le choeur de l'armée française. Et pesé sur le choix de la société Shortcut, qui a plusieurs panthéonisations à son actif. « Ma mission est de mettre en valeur la République », confie son patron Christophe Pinguet, qui aura aussi la lourde charge de solenniser la cérémonie voulue par François Hollande.

QUESTION DU JOUR. Trouvez-vous utile de «panthéoniser» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 27 mai 2015 à 10:03

    Fiche des macchabs au Panthéon...vraiment dans le délire, on atteint le summum de la stupidité.

  • frk987 le mercredi 27 mai 2015 à 10:02

    Ce n'est pas un président que l'on a mais un candidat perpétuel à sa réélection. en se montrant sur des sujets dont 90% de la population se fiche éperdument . Qu'il parle du chômage et de la dette, le reste ON S'EN FOUT !!!!!!!!

  • M9244933 le mercredi 27 mai 2015 à 09:15

    Allez, cette fois-ci, après les esclaves, on essaiera de faire plaisir aux femmes. Cela pourra toujours servir en 2017 de déterrer des gens qui étaient méritants il y a 70 ans.

  • frk987 le mercredi 27 mai 2015 à 09:06

    Se rend-il compte que ses commémorations deviennent totalement ridicules, une toutes les 3 semaines. A part conduire un scooter, sait-il faire autre chose ?????????

  • M4484897 le mercredi 27 mai 2015 à 09:02

    Moi je n'a pas deux secondes pour redresser sa cravate? Les quatre "pantominés" ne demandaient rien a personne et ce cirque devant des cercueils vide n'ajoute rien au courage dont ils ont pu faire montre

  • frk987 le mercredi 27 mai 2015 à 08:56

    Ah dans son action favorite, ce doit être la 16 eme commémoration depuis le 1/1/15. Quant à ce qu'il entre au Panthéon lui-même sous forme de cadavre, l'eau coulera sous le pont...............

  • pleprise le mercredi 27 mai 2015 à 07:54

    Commémorator dans la seule chose qu'il sache faire (mal) !