Panthéon : Hollande a célébré les résistants «unis par l'amour de leur patrie»

le , mis à jour à 00:24
8
Panthéon : Hollande a célébré les résistants «unis par l'amour de leur patrie»
Panthéon : Hollande a célébré les résistants «unis par l'amour de leur patrie»

Une journée pour l'Histoire. Dix-neuf ans après l'entrée d'André Malraux, quatre grands héros de la Résistance sont entrés au Panthéon mercredi : Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Jean Zay. Ils ont rejoint les 73 personnalités déjà inhumées (dont 71 «honorées») sur la montagne Sainte-Geneviève dans le Ve arrondissement de Paris. 

En conclusion d'une cérémonie très émouvante, lors de laquelle la «Complainte des Partisans» a accueilli les quatre cercueils devant le Panthéon, François Hollande a prononcé le «discours le plus important de son quinquennat», comme il l'a lui même qualifié auprès de ses proches. 

Durant un peu moins de quarante minutes, le président de la République s'est attaché à rendre hommage, un à un, à Geneviève de Gaulle-Athonioz, Pierre Brossolette, Germain Tillion et Jean Zay, «quatre personnalités si singulières, unies par le même dépassement, soudés par le même amour, l'amour de leur patrie». «Face à l'occupation, la soumission, ils ont dit non ! Fermement, calmement», a rappelé François Hollande. 

>>> QUESTION DU JOUR. Panthéon : avez-vous trouvé qu'il s'agissait d'un grand discours de François Hollande ?

A plusieurs reprises, le chef de l'Etat est revenu sur le parcours de chacun des quatre panthéonisés, en soulignant le «courage» que Germaine Tillion, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay ont eu. Puis, François Hollande n'a pas hésité à faire des parallèles entre certaines de leurs actions et la situation actuelle en France, déclarant que «70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la haine des juifs et de la République revient» et que l'«indifférence est l'ennemi de notre époque». 

De l'indifférence, c'est exactement ce que les quatre entrants du Panthéon n'ont pas eu entre 1940 et 1944. Voilà, en partie, une des raisons de cette cérémonie, conclue par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le jeudi 28 mai 2015 à 15:23

    "l'amour de la patrie" oui, c'est certainement pour cela qu'il n'y avait que des français dans la foule...

  • M3366730 le jeudi 28 mai 2015 à 12:57

    C'est le cador des commémorations et célébrations avec notre argent et pendant ce temps la misère s'étend en France grâce à lui et son GvT d'incompétents. En attendant la baisse du chômage, des dépenses de l'état, l'inversion des faillites des entreprises, des impôts, taxes et prélèvements ; zéro pointé pour "moi Président" et son équipe. En tout cas il faut souhaiter que les C.N qui ont voté(e)s pour lui en chient !

  • g.dupuy le jeudi 28 mai 2015 à 07:00

    le K.N mémmorateur a encore frappé!

  • M6519654 le jeudi 28 mai 2015 à 04:40

    Nul , grotesque et ridicule... A défaut d'inverser la courbe du chômage le clown est devenu champion toute catégorie de la commémoration. Mais décidément sa courbe de popularité ne s'inverse pas davantage.

  • 300CH le mercredi 27 mai 2015 à 23:00

    Pour ca il est fort le CULBUTO, depuis le départ qu'il est assis sur le trône de France, que des cérémonies, il est fort dans le domaine le BOUGRE "Champion du Monde Toute Catégorie", on l'a enfin trouvé Notre champion de la fête, aucun président depuis 1900 n'a fait au temps que Lui en 3 ans de trône, si on devait remonter le temps, je le compare aux Louis 15, 16, pour faire la bringue sur le dos du contribuable

  • but123 le mercredi 27 mai 2015 à 22:19

    ce qui est sûr c'est qu'on ne verra pas vos commentaires, dignes du Muppets show, au Panthéon

  • cavalair le mercredi 27 mai 2015 à 21:43

    et envoyer un ministre en Algerie......pour une manifestation anti-francaise

  • pichou59 le mercredi 27 mai 2015 à 18:39

    et le chômage!!!!