Panique à bord d'un vol Paris-Bogota, Air France relativise

le
4

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a relativisé mardi les conditions d'un vol Paris-Bogota dérouté lundi vers l'archipel des Açores à la suite du déclenchement intempestif d'une alarme et dépeint par des passagers dans la presse comme apocalyptique.

Les passagers du vol Air France 422 devaient être acheminés vers Bogota dans la journée à bord d'un nouvel appareil, un A340 similaire à celui mis en cause lundi.

"Le vol 422, un A340, s'est effectivement posé à Terceira aux Açores à la suite d'un problème technique, en l'occurrence le déclenchement d'une alarme", a déclaré une porte-parole de la compagnie.

"Après vérification c'était une fausse alerte, mais il n'y a eu aucune émanation de fumée à bord et l'avion a été dérouté dans le calme et dans le respect absolu des procédures de sécurité", a-t-elle ajouté.

Selon la porte-parole, les passagers ont pu avoir "une perception de la situation un peu décalée par rapport à la réalité elle-même", compte tenu du fait que les descentes sont plus rapides lorsqu'un avion est dérouté.

Dans un entretien accordé au quotidien britannique The Guardian, deux passagères présentes à bord de l'avion ont fait état de scènes de terreur, évoquant une chute brutale de l'appareil vers la mer. Citée par le journal suédois Expressen, une autre passagère affirme que des membres d'équipage ont perdu leur sang-froid dans un climat de "panique totale".

Matthias Blamont, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le mardi 6 mar 2012 à 15:32

    Certains passagers manquent totalement d'un minimum de courage. L'appareil s'est bien posé, il n'y a pas eu d'accident, seulement une présomption d'incident technique. Si on a peur de monter en avion, il vaut mieux rester au sol que dire des bêtises et esayer de transmettre ses angoisses. Peut-être ces passgers cherchent-ils à être indemnisés?

  • alai1498 le mardi 6 mar 2012 à 14:44

    Au lieu de s'excuser platement, voilà que cela va être de la faute des passagers. Air France doit en rabattre et considerer un peu plus ses passagers

  • M6437502 le mardi 6 mar 2012 à 14:35

    L'émotivité des passagères leur donne sans doute une image partculière des faits.Leur désir de dramatiser pour faire valoir leur petites personne aussi.

  • alai1498 le mardi 6 mar 2012 à 13:32

    La confiance dans Air France chûte elle aussi: incidents à répétition, accidents graves, grèves fréquentes, arrogance et manque d'attention des équipages: il va falloir un sérieux coup de barre pour redresser la compagnie.