Panier plein pour le marché à terme du cacao

le
0
Les derniers négociants en cacao qui refusaient depuis le début du mois de participer au marché à terme du cacao ivoirien ont finalement accepté de rejoindre les enchères, portant sur la récolte future 2012-2013.

Le groupe d'exportateurs constitué par ADM, Barry Callebaut, Cargill, Nestlé et Olam, a convenu de chercher des solutions avec le Conseil Café-Cacao, comité de gestion de la filière, installé dans l'ancien immeuble de la Caistab.

Comme ces cinq acteurs expédient environ 55% des fèves partant du port de San Pedro, la levée du boycott a eu un effet immédiat sur les marchés, en provoquant une baisse de 4% des cours mondiaux.

Les autres groupes cacaoyers, Armajaro, Continaf, Noble, Sucden et Touton participent depuis une semaine à ces ventes anticipées à la moyenne, qui contribueront fortement au budget de l'Etat.

La résolution du conflit retire une épine du pied du gouvernement, sachant que la régulation dans la transparence du marché du cacao fait partie des exigences principales des bailleurs de fond internationaux de la Cote d'ivoire. L'admission d'Abidjan parmi les bénéficiaires de l'initiative Pays pauvres très endettés dégagerait une ligne budgétaire de 3000 milliards de francs CFA.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant