Panasonic, en méforme, veut céder une partie de sa branche santé

le
0
Le groupe japonais a mandaté la banque Merrill Lynch pour piloter la cession d'une partie de sa branche santé, pour un montant estimé à 1 milliard de dollars.

Ce n'est jamais bon signe. Englué dans des difficultés financières, le groupe, qui a perdu 8 milliards de dollars l'année dernière, commence à vendre les bijoux de famille. Après les cessions de trois actifs immobiliers, dont un immeuble emblématique à Tokyo pour 500 millions de dollars, Panasonic s'attaque à présent à sa branche santé. Le japonais a confié à la banque Merrill Lynch le soin de céder un partie de cette activité. Le périmètre exacte de la cession n'est pas connu.

En revanche, le choix de cette activité est un signal inquiétant, à l'heure où la plupart des groupes de l'électronique grand public mettent le cap sur ce secteur. Samsung, le numéro un mondial de l'électronique grand public, a lui-même pris ce virage. Le groupe sud-coréen a vendu cette année ses premiers appareils de radio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant