Panama-Perquisition dans les locaux du cabinet Mossack Fonseca

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    PANAMA, 13 avril (Reuters) - Le procureur général du Panama 
a diligenté mardi soir une perquisition dans les bureaux du 
cabinet d'avocats Mossack Fonseca, la firme au centre de 
l'affaire des Panama papers, à la recherche de preuves d'une 
éventuelle activité illégale, ont annoncé les autorités. 
    Des listings émanant de la société spécialisée dans les 
montages de sociétés écrans ont révélé que des dirigeants 
politiques et économiques de divers pays avaient fait appel à 
ses services pour créer des sociétés dans des paradis fiscaux. 
    Dans un communiqué, la police s'est dite à la recherche de 
documents "susceptibles d'établir l'utilisation éventuelle de la 
société pour des activités illicites". 
    Les voitures de police ont commencé à arriver autour de 
l'immeuble de Mossack Fonseca dans l'après-midi sous la 
direction du procureur Javier Caravallo, spécialisé dans la 
criminalité organisée et le blanchiment d'argent. 
    Début avril, le cabinet d'avocats a affirmé avoir été 
victime d'un piratage externe et avoir porté plainte auprès de 
la justice panaméenne. Le cabinet n'a enfreint aucune loi et n'a 
jamais aidé quiconque à se soustraire à l'impôt ou à blanchir de 
l'argent, avait déclaré à Reuters l'un de ses fondateurs, Ramon 
Fonseca.   
 
 (Elida Moreno; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant