«Panama papers» : une filiale de la Société générale en première ligne

le
0

Ironie de l'histoire ! Alors qu'elle annonçait lundi la suppression de 125 postes dans sa banque de financement et d'investissement en France, la Société générale — plus exactement l'une de ses nombreuses filiales basées au Luxembourg, la Société Générale Bank and Trust (SGBT) — figure parmi les dix banques impliquées dans le «Panama Papers».

Mieux, tandis qu'elle invoquait lundi la hausse des contraintes réglementaires et une rentabilité « érodée » de certaines activités de marché pour justifier ces suppressions, sa filiale semble, elle, au contraire au mieux de sa forme. Il y a un an, celle-ci affichait pas moins de 782 M€ de recettes (en hausse de 25 % en un an) pour un bénéfice de 610 M€.

« C'est une rentabilité extraordinaire, s'exclame Manon Aubry, de l'association Oxfam France, quand on sait qu'avec seulement 1 275 employés sur place la banque réalise au Luxembourg 80 % de bénéfices de plus qu'en France avec plus de 52 000 salariés. » Comment est-ce possible ? « On parle beaucoup du cabinet d'affaires Fonseca, mais celui-ci travaille avant tout avec les clients, particuliers fortunés ou entreprises, que lui ont apportés les banques.

L'affaire tombe mal

Elles sont le premier maillon essentiel de ce que certains appellent optimisation fiscale et qui est la plupart du temps de l'évasion fiscale. Les banques n'ont pas besoin d'être à Panama. D'ailleurs, la Générale n'y a aucune filiale... » Mais elle en a une vingtaine au Luxembourg, pour la plupart propriété de la SGBT. Elles ont pour nom : SG Private Wealth Management SA, Société Générale Capital Market Finance SA ou SGBT Asset Based Funding SA. Leurs activités ? Cela va de la gestion de fortune à l'ingénierie financière, en passant par les opérations sur les devises ou « le service aux entreprises » par « la mise en place de financements structurés ». D'ailleurs, établie au Grand-Duché depuis 1893, SGBT s'y présente ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant