Panama Papers : qui se cache derrière le cabinet Mossack Fonseca ?

le
0
Le scandale concerne plus de 214 000 entités offshore créées ou administrées par le cabinet d'avocat panaméen depuis sa fondation en 1977 et jusqu'en 2015, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients issus de plus de 200 pays et territoires.
Le scandale concerne plus de 214 000 entités offshore créées ou administrées par le cabinet d'avocat panaméen depuis sa fondation en 1977 et jusqu'en 2015, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients issus de plus de 200 pays et territoires.

"C'est un crime, un délit", a déclaré Ramon Fonseca Mora, directeur et cofondateur de Mossack Fonseca, après la divulgation de documents regroupés sous la dénomination « Panama Papers » et provenant des archives de ce cabinet d'avocats panaméen, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore. C'est la plus grosse fuite d'informations jamais exploitée par des médias : d'après Le Monde, qui révèle en France l'information, il s'agit de « plus de 214 000 entités offshore créées ou administrées par le cabinet d'avocat panaméen depuis sa fondation en 1977 et jusqu'en 2015, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients issus de plus de 200 pays et territoires ». Plus de cent journaux ont réalisé cette enquête sur des avoirs détenus dans des paradis fiscaux par des personnalités de premier plan.

Protéger les actifs...

Juergen Mossack, l'autre fondateur du cabinet d'avocats, est né en Allemagne en 1948, avant d'émigrer au Panama avec sa famille où il a fait ses études de droit. Les deux avocats ont d'abord ouvert leur cabinet aux îles Vierges britanniques avant de revenir à Panama lorsque celles-ci ont été contraintes, sous la pression internationale, d'abandonner le système des actions au porteur anonymes.

Sur son site internet, disponible en anglais, espagnol en en chinois, le cabinet d'avocats assure pouvoir « protéger les actifs de diverses menaces, y compris les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant