Panama Papers: pour les Londoniens, Cameron reste "un bon gars"

le
1

Après plusieurs jours de pressions, le chef du gouvernement britannique David Cameron a reconnu, jeudi 7 avril, avoir détenu jusqu'en 2010 des parts dans le fonds fiduciaire de son père immatriculé aux Bahamas et cité dans le scandale des "Panama Papers". Une affaire qui ne surprend par les Londoniens pour qui Cameron ne peut "souffrir des péchés de [son] père". Durée: 00:59

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • luke4 le dimanche 10 avr 2016 à 19:32

    frisée comme un mouton celle là, ils l'ont bien choisi lol