"Panama papers" : perquisition au siège de l'UEFA

le
0
    ZURICH, 6 avril (Reuters) - La police suisse a procédé 
mercredi à une perquisition au siège de l'UEFA, à Nyon, dans le 
cadre d'une enquête sur la vente de droits télévisés qui aurait 
été supervisée par Gianni Infantino, ancien secrétaire général 
de l'instance de tutelle du football européen, désormais à la 
tête de la fédération internationale (Fifa).  
    L'UEFA confirme dans un communiqué avoir "reçu aujourd'hui 
la visite de la Police fédérale suisse agissant en vertu d'un 
mandat et demandant à voir les contrats entre l'UEFA et Cross 
Trading/Teleamazonas.  
    "Naturellement, l'UEFA a fourni à la Police fédérale tous 
les documents en sa possession et va coopérer pleinement", 
ajoute-t-elle.  
    Le nom de Gianni Infantino apparaît dans les "Panama papers" 
pour ce contrat signé avec deux hommes d'affaires argentins, 
Hugo et Mariano Jinkis, alors propriétaires de Cross Trading, 
qui ont ensuite revendu les droits près de trois fois plus cher 
au diffuseur équatorien Teleamazonas. Il s'est dit "consterné" 
que son intégrité puisse être mise en doute.       
 
 (Brian Homewodd, Jean-Philippe Lefief pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant