"Panama papers"-Infantino "consterné" de voir son som mentionné

le
0
    BERNE, 6 avril (Reuters) - Le nouveau président de la 
Fédération internationale de football, Gianni Infantino, est 
"consterné de voir son intégrité mise en doute" pour un contrat 
signé il y a plusieurs années, dit-il dans un communiqué de la 
Fifa. 
    Le nom de Gianni Infantino apparaît dans les "Panama papers" 
pour un contrat signé avec deux hommes d'affaires argentins, 
Hugo et Mariano Jinkis, qui avaient été ensuite été inculpés aux 
Etats-Unis, rapportent plusieurs médias. 
    Gianni Infantino, qui était alors l'un des responsables de 
la Fédération européenne (UEFA), avait signé avec les deux 
hommes ce contrat portant sur les droits de diffusion de la 
Ligue des champions en Amérique du Sud, ajoutent les médias. 
    Les deux hommes d'affaires, alors propriétaires d'une 
société argentine appelée Cross Trading, avaient ensuite revendu 
les droits près de trois fois plus cher au diffuseur équatorien 
Teleamazonas, toujours selon les mêmes médias. 
    "Je suis consterné et je n'accepte pas que mon intégrité 
puisse être mise en doute à certains endroits dans les médias, 
particulièrement parce que l'UEFA a déjà révélé en détail tous 
les faits regardant ces contrats", déclare Gianni Infantino dans 
le communiqué de la Fifa. 
    "Comme les médias eux-mêmes le rapportent, il n'y a aucune 
indication d'un quelconque acte répréhensible de ma part ou de 
celle de l'UEFA dans cette affaire", ajoute-t-il. 
      
 
 (Brian Homewood; Patrick Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant