Panama Papers : Gianni Infantino, président de la Fifa, se dit «consterné»

le , mis à jour à 23:32
1

Il avait promis de faire «disparaitre la corruption de la Fifa» et à peine un peu plus d'un mois après son élection à la tête de la Fifa, il est déjà pointé du doigt. Le nom de Gianni Infantino, le nouveau patron du football mondial, est en effet cité dans les fameux Panama Papers et rejoint la longue liste des personnalités mises en cause dans cette affaire internationale de fraude fiscale (pour l'instant toutes présumées innocentes).

Alors qu'il était encore directeur des affaires juridiques de l'UEFA, l'Italien a signé plusieurs contrats commerciaux avec une société offshore, au nom de l'institution européenne, selon le Süddeutsche Zeitung, qui a révélé l'affaire documents à l'appui.  Il s'agissait de céder des droits télévisés en dessous des prix du marché, affirme le quotidien allemand. «Rien n'indique qu'un méfait a été commis par l'UEFA ou par moi-même, a assuré Gianni Infantino dans un communiqué. Je suis consterné et n'accepterai pas que mon intégrité soit mise en doute par certains médias.»

Le journal de Munich (sud), qui a obtenu les Panama Papers avant d'entamer un vaste travail d'investigation avec une centaine de journalistes, affirme que M. Infantino a signé en 2006 et 2007 des contrats portant notamment sur des droits télévisés sur trois saisons de Ligue de champions avec des hommes d'affaires aujourd'hui poursuivis par la justice américaine dans le scandale de corruption qui secoue la Fifa. La société Cross Trading, basée à Niue, une île du sud-Pacifique, a ainsi acquis en 2006 les droits télévisés pour les saisons de 2006 à 2009 auprès de l'UEFA pour 111.000 dollars, explique le journal. En 2007, elle a également décroché les droits de la Coupe de l'UEFA et de la Supercoupe d'Europe.

«On ne savait pas», plaide l'UEFA

Or les propriétaires de cette société sont les Argentins Hugo et Mariano Jinkis, inculpés aux Etats-Unis pour avoir versé des pots-de-vin en échange de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • borzeixa il y a 12 mois

    Tous le mêmes ces footeux qui ne jouent pas au ballon.