« Panama papers » : David Cameron publie ses déclarations d'impôts sur six ans

le
0
Son revenu est constitué d'un salaire de 140 522 livres (174 189), de dépenses imposables de 9 834 livres, de 46 899 livres tirées de la location d'une maison de famille à Londres et de 3 052 livres qui représentent les intérêts de son épargne.
Son revenu est constitué d'un salaire de 140 522 livres (174 189), de dépenses imposables de 9 834 livres, de 46 899 livres tirées de la location d'une maison de famille à Londres et de 3 052 livres qui représentent les intérêts de son épargne.

David Cameron a reconnu samedi qu’il aurait dû mieux gérer les révélations sur les arrangements fiscaux de sa famille.

Pour tenter de mettre fin aux questions relatives à ses finances soulevées par l’évocation du nom de son père dans l’affaire des « Panama papers », David Cameron, le premier ministre britannique a publié dimanche ses déclarations d’impôts sur six ans

Après ces révélations, certains ont demandé la démission du premier ministre tandis que les députés de l’opposition s’interrogeaient sur sa réticence à s’expliquer sur ses relations financières avec son père.

Après quatre déclarations différentes en quatre jours, le Davud Cameron a fini par admettre jeudi soir qu’il avait bien détenu une participation dans une société créée dans un paradis fiscal par son père Ian, mort en septembre 2010.

David Cameron a reconnu samedi qu’il aurait dû mieux gérer les révélations sur les arrangements fiscaux de sa famille.

Loyers et héritage Les documents publiés dimanche, du cabinet comptable RNS Chartered Accountants, montrent que David Cameron a acquitté un impôt de 75 898 livres (94 082 euros) sur un revenu de 200 307 livres pour l’année fiscale 2014-2015, l’année la plus récente.

Son revenu est constitué d’un salaire de 140 522 livres (174 189), de dépenses imposables de 9 834 livres, de 46 899 livres tirées de la location d’une maison de famille à Londres et de 3 052 livres qui représentent les intérêts de son épargne.

Ces documents indiquent qu’il a hérité de 300 000 livres à la mort de son père auxquels sont venus s’ajouter deux versements de 100 000 livres chacun, par sa mère.

...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant