Panama Papers : David Cameron publie sa déclaration d'impôts

le
1
Panama Papers : David Cameron publie sa déclaration d'impôts
Panama Papers : David Cameron publie sa déclaration d'impôts

C'est une première dans l'histoire politique britannique. David Cameron a publié ce dimanche sa déclaration d'impôts des six dernières années, une première pour un chef de parti politique, afin de tenter de reprendre la main dans l'affaire des Panama Papers qu'il avoue avoir mal gérée.

La publication est destinée à prouver qu'il n'a jamais cherché à échapper au fisc, après avoir avoué tardivement jeudi soir qu'il avait bien détenu lui-même des parts dans la société offshore basée aux Bahamas de feu son père Ian jusqu'en 2010. Les Panama Papers ont mis au jour un vaste système mondial d'évasion fiscale, s'appuyant sur le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Une donation de 240 000 €, un héritage de 360 000 €

On apprend ainsi que le Premier ministre a payé environ 76 000 £ (92 000 €) d'impôts sur un revenu de plus de 200 000 £ (240 000 €) en 2014-2015. Cameron, qui assure avoir vendu toutes les actions qu'il possédait au moment de prendre la tête du gouvernement en 2010, tire ses revenus de son salaire de Premier ministre et de la location de sa maison de famille à Londres, qui lui a rapporté 46 899 £ (56 000 €) sur cet exercice. Les années précédentes, il a également déclaré 300 000 £ (360 000 €) reçus en héritage à la mort de son père en 2010 ainsi que deux dons de sa mère de 100 000 £ (120 000 €) chacun. Quant aux parts qu'il détenait dans le fonds d'investissement de son père, il les a vendues en 2010 pour un gain de 19 000 £ (23 000 €) qu'il a déclaré au fisc.

VIDEO. Panama Papers : David Cameron publie sa déclaration d'impôts

La presse britannique ne semble pas prête, malgré cette publication, à le lâcher et s'interroge désormais sur les dons reçus par sa mère. «Le Premier ministre révèle sa fortune cachée», titre le «Sunday Times», pointant le risque politique de ce grand étalage. Le Premier ministre n'a pas payé d'impôts sur cette donation de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5723741 il y a 11 mois

    Il y a des moments j'aimerais être british.