Panama Papers : Bercy débordé par les appels d'exilés fiscaux

le , mis à jour à 12:02
3
Panama Papers : Bercy débordé par les appels d'exilés fiscaux
Panama Papers : Bercy débordé par les appels d'exilés fiscaux

Les exilés fiscaux sentent le vent du boulet et veulent faire amende honorable après la sortie du scandale des Panama papers. Depuis quelques jours, selon Europe 1, la cellule de régularisation des exilés fiscaux de Bercy croule sous les appels téléphoniques.

A tel point que le ministère va renforcer sérieusement ses effectifs : ils vont passer de 159 à 209 agents à compter de juin. Ces agents seront répartis dans une dizaine de centres, un peu partout en France, pour traiter les demandes des contribuables qui veulent rapatrier leurs avoirs cachés à l'étranger.

Selon la radio, trois demandes directement liées aux Panama papers ont été enregistrées depuis les révélations. Les autres demandes de régularisation proviennent essentiellement de personnes qui ont des fonds en Suisse ou encore au Luxembourg.

Cet afflux d'appels est une «bonne nouvelle» pour Michel Sapin, le ministre des Finances. Alors que le gouvernement espérait récupérer cette année via les redressements fiscaux un peu plus de deux milliards d'euros, la cagnotte a toutes les chances d'être largement plus conséquente à l'arrivée...

Dans le même temps, ce scandale des Panama Papers a aussi bousculé le mouvement de la Commission européenne. Elle a présenté mardi un nouveau plan pour obliger les multinationales à la transparence fiscale. Ce plan était prévu avant ce scandale mais la commission a reconnu que les révélations avaient renforcé sa détermination. L'idée est de rendre «pays par pays au sein de l'UE les données comptables et fiscales des multinationales.

Les locaux de Mossack Fonseca perquisitionnés

Par ailleurs, l'enquête sur le terrain se poursuit. Mardi soir, la justice a perquisitionné les locaux du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au coeur de scandale planétaire d'évasion fiscale au terme d'une enquête d'une centaine de journaux dans le monde, sur quelque 11,5 millions de documents provenant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 8 mois

    Et hop +30% d'effectifs en plus et non pas temporaire pour le surcroit de travail.....a vie......on marche bien sur la tête...

  • oudeboye il y a 8 mois

    recette fiscale en hausse avec ça, jouons avec les même cartes. Meme si j'aurais fait comme eux

  • ZvR il y a 8 mois

    La véritable cagnotte pour le contribuable serait que la fraude et l'évasion fiscale cessent, plutôt que la récupération d'un petite partie des intérêts de la dette due au sommes non perçues.