Panama-Les Islandais veulent des élections immédiates

le
0
    REYKJAVIK, 7 avril (Reuters) - Les Islandais, mécontents du 
remplacement du Premier ministre dans l'affaire des "Panama 
papers" et de la promesse d'élections anticipées cet automne, 
ont à nouveau manifesté jeudi pour exiger la démission du 
gouvernement dans sa totalité. 
    Environ 2.000 personnes s'étaient massées devant le 
Parlement. Elles ont tapé sur divers ustensiles et appelé à la 
tenue d'élections sans délai. 
    Le Premier ministre, Sigmundur David Gunnlaugsson, a 
démissionné mardi après la mise en cause de son entourage dans 
l'affaire des sociétés montées dans des paradis fiscaux. Le 
lendemain, la coalition de droite au pouvoir a décidé de le 
remplacer par Sigurdur Ingi Johannsson, ministre de la Pêche et 
de l'Agriculture et numéro deux du Parti du Progrès, 
actuellement au pouvoir avec le Parti de l'Indépendance. 
    Des élections législatives anticipées ont été annoncées pour 
l'automne. 
    Selon les "Panama papers", des documents émanant d'un 
cabinet d'avocats panaméen spécialisé dans l'évasion fiscale, 
l'épouse de l'ex-Premier ministre islandais possède une société 
enregistrée au Panama qui détient des créances sur des banques 
ayant fait faillite en 2008 et qui ont dû être renflouées par 
l'Etat.  
    Beaucoup d'Islandais n'ont pas confiance en leur 
gouvernement depuis la crise financière de 2008 qui a mis 
l'économie du pays à genoux et estiment insuffisante la simple 
démission du chef du gouvernement. 
    Jeudi également, le chef de file du Parti pirate, parti de 
l'opposition, a déposé une motion de censure au parlement. 
    Le parti est donné gagnant par les sondages si des élections 
avaient lieu aujourd'hui. 
    Le dépôt d'une motion de censure est considéré comme une 
mesure largement symbolique, les deux partis au pouvoir détenant 
une solide majorité au Parlement avec 38 des 63 sièges. 
 
 (Ragnhildur Sigurdardottir; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant