Panama-Immunité retirée à l'ancien président Ricardo Martinelli

le
0

PANAMA CITY, 9 avril (Reuters) - L'autorité électorale du Panama a annoncé mercredi que l'ancien président Ricardo Martinelli ne bénéficierait plus de son immunité que lui confère son statut de chef de parti, une nouvelle étape dans l'enquête pour corruption soupçonnée ouverte en janvier. Au début de l'année, la Cour suprême avait annoncé l'ouverture d'une enquête visant Ricardo Martinelli pour des "crimes contre l'administration publique" présumés. Pendant le mandat, allant de 2009 à 2014, de Ricardo Martinelli, un magnat de la distribution, le Panama a connu un boom de son activité, alimenté par des dépenses publiques. La plainte contre Ricardo Martinelli, qui ne s'est plus rendu au Panama depuis l'annonce de l'enquête, avait été déposée après l'arrestation de deux anciens responsables de son administration, accusés d'avoir détourné plusieurs millions. La levée de l'immunité de Ricardo Martinelli, président du parti Changement démocratique, intervient deux jours avant le Sommet des Amériques organisé dans le pays. (Elida Moreno, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant