Panahi: Ahmadinejad désapprouve

le
0
Selon son chef de cabinet, le président iranien ne partage pas l'avis de la justice de son pays, qui a condamné en décembre le cinéaste à six ans de prison et à vingt ans d'interdiction de travailler.

Nouvelle polémique entre l'exécutif iranien et la justice de son pays. Le gouvernement s'oppose à la condamnation du cinéaste Jafar Panahi à une lourde peine de prison et une interdiction de travailler, a déclaré le chef de cabinet du président Mahmoud Ahmadinejad, cité mercredi par la presse iranienne.

«Je l'ai déjà dit par le passé, le jugement contre lui (Jafar Panahi) a été prononcé par la justice, et le gouvernement et le président ne partagent pas cet avis», a déclaré Esfandiar Rahim Mashaie. «Nous n'approuvons pas le fait que Jafar Panahi ne puisse pas travailler pour une longue période» en Iran, a-t-il ajouté.

Cette déclaration a provoqué la colère du quotidien ultraconservateur Kayhan, qui accuse le chef de cabinet d'avoir «remis en cause la sentence contre un accusé actif dans le mouvement de sédition», le terme utilisé par le pouvoir pour qualifier les opposants à la réélection du président Ahmadinejad. «M. Mashaie doit dire quel jugement ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant