Palmarès des hausses d'impôts locaux en France

le
0

En France, la taxe d'habitation et la taxe foncière ont connu une augmentation dans certaines villes. Mais c'est surtout au niveau des départements que des hausses sont observées.

Taux de fiscalité en hausse

Selon l'étude du Forum pour la gestion des villes et des collectivités locales, le taux d'imposition appliqué par les villes aux ménages français, pour l'année 2016, s'est maintenu à un niveau raisonnable. Une hausse est certes constatée mais elle se limite à 1% : moins qu'en 2015, où le taux d'imposition des ménages avait gagné 1,8%. Contrairement à ce qui était redouté, compte tenu des baisses de dotations versées par l'Etat, les grandes villes ont faiblement augmenté les impôts locaux. Seul un tiers a choisi de recourir au levier fiscal pour pallier le manque financier.

Impôts en hausse au niveau des départements

Fiscalement, c'est au niveau départemental que les contribuables français ont le plus vu la différence. De fait, un tiers des départements ont augmenté le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties. La hausse la plus sensible est dans les Yvelines, avec + 66%, soit un taux passant de 5 à 12,5%. Le Val d'Oise et l'Essonne ne sont pas en reste avec respectivement une augmentation de 29,7% et 29%.

Les raisons de cette hausse

L'Ile-de-France est particulièrement concernée par la hausse de la taxe foncière mais le Nord a aussi fait le choix de l'augmentation fiscale. La croissance des dépenses sociale (versement du RSA) et la baisse des dotations de l'Etat sont évoquées comme motifs à ce choix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant